Roland-Garros : L’installation de la 3e Base de Soutien au Commandement (BSC) sur le site « candidat » à la délocalisation, compromet les chances de Versailles

Versailles, qui selon certains commentateurs ferait figure de favori pour une possible délocalisation des Internationaux de France de Tennis de Roland-Garros, a semble-t-il oublié un détail et non des moindres : le site « candidat » est actuellement propriété de l’État (Ministère de la Défense). Alors que depuis la mi-Juin, le terrain des Matelots était disponible après le départ du 5e Régiment du Génie, voici qu’a débarqué la 3e Base de Soutien au Commandement (BSC).

Le colonel Bruno Pithois en charge de l’installation de la base, a déjà un agenda bien rempli : 250 militaires présents dès Septembre 2010 et environ 400 en 2011. Une installation qui a de quoi compromettre les chances de Versailles.

A l’heure actuelle, trois villes restent candidates pour accueillir le prestigieux tournoi de tennis : Versailles, Gonesse et Marne-La-Vallée. De son côté, Paris reste hôte du tournoi jusqu’en 2015, et a fait parvenir à la Fédération Française de Tennis, un plan détaillé d’extension du tournoi avec notamment, la couverture du Court Central Philippe Chatrier, la couverture éventuelle du Suzanne Lenglen ainsi que la construction d’infrastructures sur l’emplacement de l’actuel Stade Georges Hébert afin de porter la capacité du tournoi français de 8,5 à 13 hectares. Cette extension serait encore insuffisante au regard de la superficie des trois autres tournois du Grand Chelem (Wimbledon, US Open, Open d’Australie) qui varie entre 16 et 20 hectares.

Les projets de Gonesse et Marne-La-Vallée, prévoient une superficie de l’ordre de 20 hectares.

La Fédération Française de Tennis doit prendre sa décision quant à une extension ou une délocalisation, à l’automne 2010 ou en début d’année 2011.

Laisser un commentaire