Roland-Garros : L’extension sur le site actuel, option retenue par la Fédération Française de Tennis ?

Durant le premier trimestre 2011, la Fédération Française de Tennis doit décider de l’extension simple ou de la délocalisation des Internationaux de France de Roland-Garros, et ce, dès 2015, dernière année de concession entre la Fédération et la Ville de Paris, hôte du Tournoi Porte d’Auteuil.

Un temps envisagé, la délocalisation du tournoi semble désormais s’éloigner.

En effet, la Ville de Paris a obtenu plusieurs garanties qui peuvent laisser penser à un maintien du tournoi de tennis, dans le XVIe arrondissement.

Tout d’abord, mi-Juin, le Maire de Paris Bertrand Delanoë, aurait reçu le soutien de Nicolas Sarkozy concernant le projet parisien. J’avais à ce moment là publié un article où j’évoquai le feu vert du Ministère de l’Écologie quant au réaménagement de l’Hippodrome d’Auteuil, site de 12 hectares choisi par la Ville de Paris pour accueillir les 2 000 élèves jusque là locataires du Stade Georges Hébert, lui même susceptible d’être réaménager dans le cadre de l’extension de Roland-Garros.

De plus, les sites de banlieues candidats à une délocalisation du tournoi, n’ont pas, malgré des projets ambitieux, apporté de réelles garanties à la Fédération.

Ainsi, le site de Marne-La-Vallée est jugé trop proche du Parc d’attraction de Disneyland Resort Paris, pas vraiment l’image du tournoi. Le dossier de Versailles est lui plombé par des terrains militaires, propriété de l’État (via le Ministère de la Défense). Seul le dossier de Gonesse peut concurrencer celui de Paris, mais là encore, l’image de la ville n’est peut être pas en phase avec la volonté de la Fédération.

Enfin, dernier élément qui peut compter dans la prise de décision finale : l’avis des joueurs.

Actuels ou anciens, les grands noms du circuit mondial se sont pour la plupart prononcés pour un maintien sur le site historique de la Porte d’Auteuil.

Yannick Noah, dernier vainqueur français à Roland-Garros (1983) estime ainsi que « les murs parlent. Il y a eu tellement de choses ici, les Mousquetaires, l’histoire de ce tournoi. C’est important de pouvoir garder la tradition même si des fois on perd un petit peu d’argent. Qu’est-ce qu’on va faire avec plus d’argent de toute façon ? Le tournoi fonctionne ».

Une extension du tournoi aurait un coût compris entre 200 et 250 millions d’euros alors qu’une délocalisation pure et simple coûterait 600 millions d’euros.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.