Versailles et Gonesse, favorites pour accueillir le « nouveau » Roland-Garros

Alors que l’idée d’une délocalisation du Tournoi International de Tennis de Roland-Garros suit son chemin, deux villes semblent pour l’heure avoir les préférences de la Fédération Française de Tennis : Versailles et Gonesse.

 

– Versailles (Yvelines)

Le projet prévoit la construction d’enceintes sur l’emplacement du terrain militaire du 5e Régiment du Génie, qui fermera définitivement ses portes en juin. Le site est situé à quelques centaines de mètres du Château de Versailles, fleuron du patrimoine français, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
L’inconvénient principal du projet pourrait d’ailleurs être cette proximité avec le Château, puisqu’il ne faudrait pas que la construction des stades entrainent un déboisement du secteur.

 

– Gonesse (Val d’Oise)

Situé à proximité de l’aéroport du Bourget et de l’aéroport international de Roissy-Charles de Gaulle, le site est actuellement un terrain en friche de 22 hectares (voir ci-dessus). Le choix de ce site pourrait permettre l’envoi d’un signal fort dans l’optique d’une « démocratisation » du tournoi de tennis.

La délocalisation du tournoi est estimée à 600 millions d’euros, contre 200 à 250 millions pour une extension du site actuel, Porte d’Auteuil, dans le XVIe arrondissement de Paris.

La Fédération Française de Tennis pourrait prendre sa décision, à la fin de l’été 2010 voir en février 2011 durant son Assemblée Générale.

Laisser un commentaire