Vers une extension ou une délocalisation de Roland-Garros ?

Le Tournoi International de Roland-Garros se tiendra-t-il toujours Porte d’Auteuil dans les années futures ? Rien n’est certain.

Confronté depuis plusieurs années à un manque d’espace, l’unique tournoi du Grand Chelem sur terre battue, risque d’être délocalisé en banlieue parisienne. C’est pourquoi, la Mairie de Paris emmenée par Bertrand Delanoë, souhaite que les Internationaux de France restent à Paris, au prix d’une extension de 5 hectares du site actuel. Présenté quelques jours avant l’ouverture de l’édition 2010, le plan de Bertrand Delanoë consisterait à la couverture du court central Philippe Chatrier, d’une couverture éventuelle du court Suzanne Lenglen, ainsi que la construction de deux nouveaux courts.

Concrètement, le projet prévoit la construction de trois nouveaux « pôles » : un court de 3 000 places à l’extrémité gauche du complexe, un court semi-enterré de 3 000 places sur la droite, à l’arrière des Serres d’Auteuil, dans un espace non-protégé. Ce court pourrait, durant la compétition, voir sa capacité portée à 7 000 places. Le centre d’entrainement ainsi qu’un espace de relations publiques seraient installés près de ce nouveau court. Enfin, le troisième pôle accueillerait lui aussi un espace dédié aux relations publiques.

Toutefois, la couverture du Central (court Philippe Chatrier), nécessiterait la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), la hauteur passant de 18 à 31 mètres.

Selon le plan de la Mairie de Paris, le tournoi « new look » pourrait voir le jour, d’ici à l’édition 2013. Ce n’est pas sans compter, l’opposition de la Mairie UMP du XVIe arrondissement et celle de riverains.

La Fédération Français de Tennis (FFT) se prononcera en février 2011 et choisira, soit une extension sur le modèle du projet parisien, soit une délocalisation en banlieue, Marne-La-Vallée et Versailles étant les projets privilégiés. Une extension pourrait coûter entre 200 et 250 millions d’euros, alors qu’une délocalisation complète, aurait un coût estimé à 600 millions d’euros.

Actuellement, Roland-Garros, implanté Porte d’Auteuil depuis 1928, est le plus « petit » des tournois du Grand Chelem, avec une superficie de 8 hectares. En comparaison, les trois autres tournois (US Open, Open d’Australie et Wimbledon) ont une superficie comprise entre 16 et 20 hectares. Le risque pour le tournoi français, à terme, est de se voir dépassé par des tournois émergents, comme celui de Shanghai ou de Madrid.

Chaque année, plus de 450 000 spectateurs assistent au tournoi de Roland-Garros (23 mai au 06 juin 2010).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.