Milan-Cortina 2026 : La « Fondazione Dolomiti UNESCO » demande à être associée au projet

A moins de six ans de l’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Milan-Cortina 2026, la Fondazione Dolomiti UNESCO souhaite être associée aux différentes étapes des préparatifs d’organisation de l’événement.

Vue d’une partie du massif des Dolomites en Italie (Crédits – Alessandra Masi / Dolomites UNESCO, Page officielle Twitter)

Créée dans la foulée de la décision de l’UNESCO d’inscrire le site des Dolomites sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2009, la Fondazione Dolomiti UNESCO a, par l’intermédiaire de son Conseil d’administration, envoyé un courrier aux autorités locales et nationales, pour demander à être associée aux travaux à venir dans la perspective des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026.

Comme il est ainsi exposé dans la note transmise aux différents ministères et aux Collectivités Territoriales parties prenantes au projet :

Il est bien connu que les grands événements sportifs et les infrastructures connexes liées à ces derniers ont un impact significatif sur le territoire et peuvent être un facteur majeur de la transformation du paysage.

En ce sens, notre demande pour une implication adéquate de la Fondation dans les préparatifs des Jeux repose sur le fait que l’organisme s’occupe depuis 10 ans de promouvoir le développement durable ainsi que la gestion pour la reconnaissance de nos belles montagnes en tant que site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Plus qu’une critique à l’égard des pouvoirs publics, la Fondation entend surtout mettre à profit son expérience et sa connaissance du territoire pour aiguiller si besoin les décisions futures du projet olympique et paralympique.

Concrètement, la Fondation – qui regrette que la richesse des Dolomites n’ait pas été mentionnée dans la Loi Olympique adoptée par le Parlement italien – demande qu’une représentation soit possible au sein des instances établies par le texte législatif en mai dernier, à savoir le Conseil Olympique conjoint, la Société d’Infrastructure Milan-Cortina 2020-2026, et le Forum pour la sauvegarde du patrimoine olympique et paralympique.

Bien que distincts, ces trois organes poursuivent néanmoins un objectif commun pour valoriser l’apport des Jeux sur le territoire et pour garantir à ce dernier et à la population, un héritage durable.

Le Conseil Olympique conjoint aura en charge la surveillance du programme de planification et de livraison des Jeux. Ledit Conseil pourra par ailleurs formulé des avis à l’attention du Comité d’Organisation et, chaque année, une communication des résultats des travaux sera effectuée devant le Parlement italien.

La Société d’Infrastructure Milan-Cortina 2020-2026 est quant à elle destinée à assurer la construction ou la réhabilitation des sites nécessaires à la tenue des Jeux, sur le modèle de ce qu’a développé Paris 2024 avec la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO).

Le Forum pour la sauvegarde du patrimoine olympique et paralympique veillera pour sa part, et comme son nom l’indique, à la pérennité de l’héritage matériel et immatériel des Jeux et à la protection des engagements environnementaux autour des différents équipements mobilisés avant, pendant et après les Jeux d’hiver de 2026.

Mario Tonina, Président de la Fondazione Dolomiti UNESCO (Crédits – Dolomiti UNESCO)

Conscient que le Comité de Candidature – devenu le Comité d’Organisation – ait mis en avant le souci de durabilité dans son concept olympique et paralympique, la Fondazione Dolomiti UNESCO a en outre profité de l’occasion pour effectuer un juste rappel concernant la place des Dolomites sur le territoire italien et en particulier au cœur des clusters sportifs identifiés par Milan-Cortina 2026. Comme l’affirme le Président de la Fondation, Mario Tonina :

Une bonne partie des Jeux se déroulera dans un milieu naturel de première importance, dans les Alpes, avec des territoires qui abritent le site des Dolomites inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Ce site comprend neuf secteurs qui constituent une série de paysages montagneux uniques au monde d’une beauté naturelle exceptionnelle et d’une valeur géologique inégalée, mais avec des équilibres particulièrement fragiles.

Pour accéder à la demande de la Fondation, les autorités devront sans doute apporter des correctifs à la Loi Olympique, cette dernière ayant déjà prévu les niveaux de représentation des différentes parties au projet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.