Pékin 2022 : Le site de saut à ski opérationnel d’ici la fin de l’année

Alors que la dernière édition des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver s’est déroulée l’an passé, les regards sont déjà tournés vers la prochaine manifestation qui aura lieu en Chine en 2022.

Tandis que de grands travaux sont en cours de réalisation, notamment dans le domaine stratégique des transports, les autorités ont récemment annoncé la livraison de l’un des sites de compétition dans les mois à venir.

Visuel du futur Centre de Ski nordique de Zhangjiakou (Crédits – Beijing 2022)

Figurant parmi les quatre sites permanents prévus dans le cadre des Jeux de Pékin 2022, le site de saut à ski de Zhangjiakou devrait ainsi être opérationnel d’ici la fin de l’année 2019. Cela permettra dès lors aux organisateurs de pouvoir accueillir les épreuves tests indispensables pour jauger de la qualité et, le cas échéant, des faiblesses d’une telle infrastructure.

Situé au cœur du territoire de Zhangjiakou, à quelques 230 kilomètres de Pékin, le site de saut à ski du Centre de Ski nordique doit accueillir à la fois les épreuves de saut à ski, mais aussi les compétitions de combiné nordique.

Outre ce site, le cluster sportif de Zhangjiakou doit par ailleurs être équipé des installations pour les compétitions de ski de fond, de biathlon, de ski acrobatique et de snowboard, des installations qui devraient également être achevées d’ici la fin de l’année.

Dans le cadre de son dossier de candidature, Pékin 2022 avait budgété le chantier du seul site de saut à ski à hauteur de 65,58 millions de dollars, avec dans le détail, 60,51 millions de dollars à la charge de l’autorité de gestion Hebei Aoxue Investment Co, Ltd, et 5,07 millions de dollars à la charge du Comité d’Organisation au titre des aménagements olympiques.

En plus de cet investissement bicéphale, le Comité de Candidature avait estimé à 1,02 million de dollars le montant de la location d’une partie du site durant la période des Jeux.

Visuel du site de saut à ski pour les Jeux d’hiver de 2022 (Crédits – Beijing 2022)

Si durant l’événement planétaire, le site de saut à ski pourra être en mesure d’accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs, avec notamment 5 000 places assises, un redimensionnement de la jauge sera par la suite réalisé pour atteindre une capacité plus raisonnable de 5 000 places pérennes.

Ce redimensionnement assurera au site la possibilité de recevoir des manifestations tout au long de l’année, que ce soit dans le cadre d’événements sportifs ou de loisirs.

Sur le modèle du site de saut à ski des Jeux de Salt Lake City 2002, les autorités chinoises entendent en effet profiter de l’aménagement d’un site de classe mondiale pour prétendre à l’accueil d’événements sportifs majeurs, à l’hébergement de sessions d’entraînement des athlètes chinois, ainsi qu’à la mise en place d’activités ludiques à destination du grand public en hiver comme en été, avec par exemple du ski sur gazon ou de la tyrolienne.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.