JO 2026 : La Princesse Victoria aux côtés de la délégation suédoise

A quelques jours de l’élection de la Ville Hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026, les deux candidatures encore en lice préparent activement leur ultime présentation et affinent leur dispositif de représentation.

Compte-tenu des enjeux et de la dimension d’un événement comme l’attribution des Jeux, ce dispositif de représentation dépasse largement le seul cadre sportif.

Ainsi, tandis que la candidature de Milan-Cortina 2026 devrait pouvoir compter sur la présence à Lausanne (Suisse) du Président du Conseil italien, Giuseppe Conte, ce lundi 24 juin, la candidature de Stockholm-Åre 2026 sera quant à elle conduite par la Princesse Victoria et par le Premier Ministre suédois, Stefan Löfven.

La Princesse héritière Victoria, le 07 juin 2019 (Crédits – Raphael Stecksén / Royal Court of Sweden)

Le Comité de Candidature en a fait l’annonce en deux temps ce jeudi, envoyant un premier communiqué pour acter la participation du Chef du gouvernement, qui avait cette semaine pris la parole pour réitérer son soutien et celui de ses collègues derrière le projet. Puis quelques minutes plus tard, un second communiqué a été envoyé pour annoncer cette fois-ci la mobilisation de la Princesse Victoria.

Fille aînée du Roi de Suède, Carl XVI Gustaf, et de la Reine Silvia, la Princesse Victoria – qui jouit d’une grande popularité en Suède – confirme ainsi l’engagement de la Famille royale auprès de la candidature de Stockholm-Åre 2026.

En février dernier, plusieurs membres de ladite Famille s’étaient en effet rendus à Åre pour assister aux Championnats du Monde de Ski alpin et pour exprimer l’appui à l’ambition olympique et paralympique du pays.

Il faut dire que le sport et les Jeux sont intrinsèquement liés à l’histoire familiale, en particulier en ce qui concerne la rencontre – en marge des Jeux de Munich 1972 – entre celui qui allait accéder au trône en qualité de Roi et celle qui allait devenir Reine.

La Famille Royale de Suède en 2016 avec, au centre, le Roi Carl XVI Gustaf et la Reine Silvia (Crédits – Anna-Lena Ahlström / Swedish Royal Court)

La présence à Lausanne de la Princesse héritière pourrait en tout cas être un atout majeur pour la candidature suédoise et ce, à plus d’un titre.

Particulièrement populaire en Suède, la Princesse Victoria retrouvera à Lausanne une partie des représentants de Familles royales présentes à travers le monde, le Comité International Olympique (CIO) comptant en son sein plusieurs têtes couronnées, à l’instar du Prince Frederik du Danemark, de la Princesse Anne du Royaume-Uni ou encore du Prince Albert II de Monaco.

En outre, la présence dans la Capitale olympique de la Princesse héritière pourrait constituer un plus évident pour la candidature dans l’optique d’une intervention sur scène. La Princesse Victoria parle en effet quatre langues en plus de sa langue maternelle, soit l’Anglais, l’Allemand, le Français et l’Espagnol. De quoi atteindre et toucher par le symbole nombre de membres votants de l’institution olympique, toujours sensibles à ce genre d’attention.

Mais si la participation de la Princesse Victoria ne présage en rien de l’issue du scrutin olympique, elle permet indiscutablement de sceller la marque de confiance dont bénéficie désormais la candidature suédoise de la part de l’ensemble des autorités locales et nationales.

Pour Richard Brisius, Directeur Général de Stockholm-Åre 2026, cette participation dans la dernière ligne droite est un honneur :

Nous sommes très fiers de compter la Princesse héritière Victoria au sein de notre équipe pour cette visite cruciale à Lausanne.

Sa passion pour l’excellence environnementale et pour l’accès de tous au sport sera un atout considérable pour notre candidature.

La vision de Stockholm-Åre 2026 est de proposer les premiers Jeux d’hiver de la Suède comme une célébration en faveur du climat, un moment qui donne à plus de jeunes encore l’inspiration et la possibilité de participer à des sports. Je ne peux penser à personne d’autre que notre amie et notre coéquipière la Princesse Victoria pour promouvoir cette vision.

(Crédits – Malcolm Hanes / Stockholm-Åre 2026)

Dans l’histoire récente du Mouvement olympique, plusieurs figures dynastiques se sont illustrées par une mobilisation active au service d’une candidature aux Jeux.

Pour les Jeux d’été de 2016, la Reine Sofia avait par exemple défendu les couleurs espagnoles à la tribune de Copenhague (Danemark) avant que son fils, alors Prince héritier du trône, Felipe, ne reprenne le flambeau quelques années plus tard.

Multipliant les échanges en faveur du projet de Madrid 2020, Felipe était apparu comme un véritable lobbyiste pour glaner les soutiens influents au sein du CIO. En parallèle, la Famille impériale du Japon avait mobilisé deux de ses Princesses pour plaider la cause de Tokyo 2020 qui avait d’ailleurs fini par l’emporter.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.