JO 2026 : L’enneigement du cœur de ville, meilleur argument pour Stockholm

Des pistes recouvertes d’un généreux manteau de neige naturelle pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver ?

Cela paraît logique mais, à y regarder de plus près, le modèle traditionnel de l’événement hivernal a quelque peu évolué au cours des dernières années, avec l’attribution des Jeux à des villes inexpérimentées dans le domaine des sports d’hiver ou n’ayant pas de conditions météorologiques particulièrement adéquates pour la tenue d’une telle manifestation.

A l’inverse de Sotchi (Russie) en 2014 voire de Pékin (Chine) en 2022, Stockholm propose un retour aux fondamentaux des Jeux d’hiver, avec l’engagement de disposer d’une qualité d’enneigement naturel en plus d’une réelle expérience sportive.

(Crédits – Stockholm-Åre 2026)

Cette promesse a d’ailleurs été mis en exergue au cours des derniers jours, avec le constat d’abondantes chutes de neige sur la capitale suédoise.

Outre les lacs gelées dans et autour de la ville, Stockholm a en effet été recouverte d’un manteau neigeux de plus de 50 centimètres par endroit.

Cette actualité – à presque sept ans jour pour jour de l’ouverture souhaitée des Jeux d’hiver de 2026 par Stockholm – constitue ni plus ni moins qu’un argument de campagne au service du projet olympique et paralympique suédois. Directeur Général du Comité National Olympique (SOK), Peter Reinebo ne s’y est pas trompé en affirmant fièrement :

C’est unique.

Combien de capitales en Europe disposent de pistes de ski dans la ville, et d’espaces où vous pouvez faire du patin à glace sur les lacs gelés du centre-ville ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux sites permettent en particulier d’illustrer ce propos : l’Olympiastadion d’une part, et la station de ski de Hammarbybacken d’autre part.

Pour la première structure, le public peut gratuitement accéder au terrain de ce qui fut l’écrin des Jeux Olympiques d’été il y a 107 ans, en 1912, et s’adonner à la pratique du ski de fond.

Pour la seconde installation – destinée à accueillir une partie des compétitions en 2026 – la priorité est donnée à l’apprentissage du ski par les scolaires en journée, tandis que le public peut profiter des remontées mécaniques en soirée et le week-end pour ensuite dévaler les pentes enneigées en slalom ou en snowboard, des pentes qui offrent une vue exceptionnelle sur la ville en contrebas.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.