JO 2026 : Milan-Cortina mise sur la transparence

Les Villes Candidates à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026 avaient jusqu’au 10 janvier 2019 pour soumettre leur dossier respectif – incluant les garanties financières – au Comité International Olympique (CIO).

Longtemps fragilisé par des considérations politiques, l’attelage italien de Milan-Cortina a semblé reprendre confiance au cours des derniers mois, notamment après la visite à Rome du Président du CIO, Thomas Bach, venu à la rencontre des autorités nationales.

Aujourd’hui, la candidature s’appuie sur un projet incluant tradition des sports d’hiver et modernité. Pour illustrer ce concept, Milan-Cortina 2026 a mis en ligne un site Internet où la transparence est véritablement le maître-mot de la communication.

Capture d’écran de la page d’accueil du site Internet de la candidature de Milan-Cortina 2026 (Crédits – Sport & Société)

En effet, outre la présentation du dossier de candidature – accessible en Anglais et en Français – le site propose une foire aux questions (FAQ), une rubrique des dernières actualités, ainsi que des précisions quant au processus de candidature et aux nouvelles normes adoptées par le CIO pour réduire les coûts.

Cette transparence est également mise en avant dans la rubrique « Dossier » où la candidature présente sa philosophie des Jeux, sa vision et son concept avec en particulier 92% de sites existants ou temporaires. Le financement des Jeux de 2026 et la gouvernance de ces derniers ne sont pas négligés, avec là encore une volonté de présenter en quelques clics les principales données du projet.

Avec ce dispositif, Milan-Cortina 2026 entend sans nul doute retenir les leçons des précédentes candidatures italiennes et même de candidatures étrangères qui ont finalement été contraintes de se retirer en raison, soit de la pression populaire, soit du manque d’engagement des autorités locales ou nationales.

Dans le cas de Milan-Cortina 2026, l’appui des pouvoirs publics est mis en exergue, avec les mentions des Villes de Milan et de Cortina bien sûr, mais aussi des Régions de Lombardie et de Vénétie, sans oublier le Comité Olympique Italien (CONI) et le Comité Paralympique Italien. Des vidéos de personnalités politiques locales viennent à ce sujet parachever l’opération communication visant à démontrer le plein soutien institutionnel dont bénéficie aujourd’hui le projet transalpin.

Capture d’écran de la page d’accueil du site Internet de la candidature de Milan-Cortina 2026 (Crédits – Sport & Société)

Il est cependant à noter l’absence de mention explicite renvoyant au Gouvernement de la péninsule italienne co-dirigé par le Mouvement 5 Étoiles (M5S) – à l’origine du retrait de Rome 2024 – et la Ligue du Nord. Si cette dernière se déclare favorable au projet, le M5S préfère quant à lui rester sur une position de neutralité.

En novembre 2018, Matteo Salvini, Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, avait d’ailleurs précisé la position gouvernementale :

J’ai vu le projet. C’est celui qui possède le plus faible impact économique de l’histoire, en particulier grâce au fait qu’une grande partie des infrastructures existe déjà. Je pense que le projet d’accueillir les Jeux dans les Alpes italiennes, en utilisant des contributions privées, est captivant.

Si les fonds privés ne suffisent pas, nous ferons le dernier effort.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.