JO 2026 : Lausanne devrait accueillir la Session du CIO

Conséquence directe de la candidature de Milan (Italie) à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026, la tenue de la Session qui désignera la Ville Hôte desdits Jeux devrait être modifiée.

En effet, la cité transalpine avait été choisie l’année dernière par le Comité International Olympique (CIO), alors réuni à Lima (Pérou), pour devenir ville d’accueil de la 134ème Session de l’institution olympique.

(Crédits – CIO)

Cette Session, prévue en septembre 2019, doit spécifiquement conduire à l’élection de la Ville Hôte des JO 2026. Or, conformément aux dispositions de la Charte Olympique, la ville qui accueille la Session élective ne peut être issue d’un pays représenté par une cité candidate à l’organisation des Jeux.

L’élection de la Ville Hôte a lieu dans un pays qui n’a pas de Ville candidate à l’organisation des Jeux Olympiques en question.

(Charte Olympique ; Clause 4, Règle 33)

En se positionnant conjointement avec Cortina d’Ampezzo parmi les prétendantes pour l’échéance hivernale de 2026, Milan a donc fait un choix. La ville s’est éliminée de facto du cadre initialement envisagé par le CIO, cadre qui offrait pourtant une sécurité à Milan qui, aujourd’hui, s’engage dans une course périlleuse à l’issue plus qu’incertaine.

Avec le retrait de la Session à Milan – où devait notamment se tenir le gala d’ouverture dans l’enceinte mythique de l’opéra de La Scala – le CIO doit désormais trouver une nouvelle ville pour accueillir l’ensemble des délégations et les membres électeurs de l’institution.

Vue de Lausanne depuis le parvis de la cathédrale (Crédits – Sport & Société)

Selon le quotidien italien « La Stampa », le choix n’aurait pas été difficile, puisque le CIO aurait décidé d’organiser la Session à Lausanne, la capitale olympique.

La ville helvète dispose de sérieux atouts pour recevoir l’événement. Outre l’implantation du siège du CIO, la ville possède de nombreux hôtels et palaces pour héberger les délégations et les centaines de journalistes qui devraient faire le déplacement pour l’occasion. Surtout, le CIO aurait l’opportunité d’organiser la Session au sein du SwissTech Convention Centre, vaste espace du campus de l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Parvis du SwissTech Convention Center (Crédits – Sport & Société)

Situé à Écublens – dans l’agglomération lausannoise – et relié par les voies routières et la ligne 1 du métro, le SwissTech Convention Center avait accueilli la Session extraordinaire du CIO qui avait acté, en juillet 2017, le principe de double attribution des Jeux de 2024 et 2028.

Les deux Villes Candidates alors en course, Paris (France) et Los Angeles (États-Unis) avaient pu aménager un stand chacune dans l’une des pièces du centre de conférences et ce, après avoir successivement présenté leur concept respectif devant les membres du CIO.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.