Paris 2024 : L’extension de l’Aéroport Marseille-Provence sera effective d’ici 2023

A l’été 2024, Paris accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques. Mais au-delà de la capitale, d’autres villes françaises bénéficieront directement de l’organisation de l’événement, à commencer par Marseille.

La Cité Phocéenne – deuxième ville de l’Hexagone – est en effet appelé à organiser les épreuves de voile des Jeux d’été de 2024, de même qu’une partie des matchs du tournoi de football.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour satisfaire aux exigences techniques relatives à l’accueil des compétiteurs, un programme d’aménagement est envisagé, avec la construction d’hôtels et un investissement de 2,890 millions de dollars (2,42 millions d’euros) assuré par le Comité d’Organisation des Jeux (COJO) pour le Village secondaire.

Comme le mentionne plus précisément le dossier de candidature de Paris 2024, « à Marseille, un Village olympique secondaire sera localisé à côté du Stade Vélodrome et à moins de 3 km du site de compétition de voile.

Les athlètes participant aux compétitions de voile et de football seront hébergés dans de nouveaux hôtels construits dans le cadre du développement du parc des expositions de Marseille Chanot, qui sera mis à disposition du Village pour l’occasion ».

Outre la problématique de l’hébergement des athlètes – et par extension des milliers de touristes et de spectateurs qui feront le déplacement au bord de la Méditerranée – un vaste plan de modernisation de l’Aéroport Marseille-Provence a été acté. Bien qu’indépendant des Jeux, ce plan sera en partie achevé à l’horizon 2023.

A temps pour la Coupe du Monde de rugby 2023 et donc pour les Jeux d’été de 2024.

Concrètement, à l’issue d’un concours international, le Cabinet du célèbre architecte Norman Foster a été choisi pour assurer l’extension de l’infrastructure aéroportuaire, la cinquième de France.

Le projet sera réalisé par l’alliance du Cabinet Foster+Partners avec l’Agence Tangram et la société d’ingénierie WSP – présente sur la récente modernisation de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry – et mobilisera un investissement global de 250 millions d’euros. Inscrit dans le cadre de la stratégie « Cap 2025 » présenté en 2016, l’extension de l’Aéroport Marseille-Provence se déclinera en deux étapes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La première étape aboutira fin 2022 / début 2023 à l’inauguration de « Cœur d’aéroport », un bâtiment ultramoderne qui comblera l’actuel vide entre les deux halls du Terminal 1.

Cet équipement, de 20 000 m² conçu sur deux niveaux, aura une importance particulière pour l’aéroport rénové, puisqu’il devrait centraliser les opérations liées à la sécurité et aux contrôles. Une zone commerciale et des restaurants seront par ailleurs aménagés sur 11 300 m² afin de permettre aux voyageurs de patienter avant l’embarquement. Le confort visuel a également été recherché dans l’élaboration du projet, avec de larges baies vitrées de chaque côté du futur bâtiment de 22 mètres de hauteur, de même qu’une terrasse surplombant les pistes. De la végétation devrait aussi venir agrémenter l’intérieur de « Cœur d’aéroport ».

La seconde étape aboutira quant à elle à l’horizon 2027, avec la création d’une jetée d’embarquement internationale. Cette dernière permettra d’accroître sensiblement la capacité du Terminal 1 qui passera alors de 8,5 à 12 millions de passagers annuels. Mais si l’on intègre le Terminal 2 – consacré aux vols low-cost – la capacité globale pourrait être encore supérieure et atteindre ainsi 16 millions de passagers par an.

Lors de la présentation de la stratégie « Cap 2025 », en février 2016, Jean-Paul Ourliac, Président du Conseil de Surveillance de l’Aéroport Marseille-Provence, avait affiché un certain enthousiasme à l’idée de voir aboutir ce vaste programme :

« L’ambition de l’Aéroport Marseille-Provence est de s’affirmer comme la référence des aéroport régionaux européens, pour la qualité de services rendus aux clients et l’excellence opérationnelle.

Son objectif est d’accueillir 11 millions de passagers en 2025″.

Si aucun aménagement spécifique n’est à l’heure actuelle prévue pour permettre une liaison directe entre l’installation aéroportuaire et les autres structures de transports, la Gare de Vitrolles devrait en revanche proposer un système de navettes sur voie dédiée d’ici 2021.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s