JO 2026 : Stockholm se positionne et nomme un Directeur de campagne

La candidature de Sion (Suisse) ne devrait pas rester seule bien longtemps.

La Suède va en effet proposer la candidature de Stockholm dans la course à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026.

Un temps candidate pour les Jeux de 2022, la capitale suédoise avait finalement décidé de ne pas franchir le pas décisif, exprimant par la suite des regrets quant à une telle décision.

Aujourd’hui, le contexte de l’Agenda 2020 du Mouvement Olympique semble avoir rebattu les cartes, et le Comité Olympique de Suède (SOK) semble en mesure d’acter le principe d’une nouvelle candidature, en lien avec les autorités institutionnelles.

(Crédits – Comité Olympique de Suède / SOK)

De fait, après l’examen d’une étude de faisabilité au cours du premier trimestre 2016, une étude d’opportunité avait été commandée par le Conseil Municipal de Stockholm, qui avait pour l’occasion débloqué une enveloppe budgétaire de 10 millions de couronnes suédoises (1,03 million d’euros).

Les données collectées jusqu’à présent – auxquelles s’ajoutent les investigations menées par le SOK – indiquent sans conteste que Stockholm se positionnera sur l’échéance de 2026.

« Il est positif de constater que le Rapport conclut qu’il est possible et souhaitable que Stockholm soit candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026.

Les Jeux seraient bons pour le sport suédois, pour Stockholm et la Suède.

Nous pourrions définir une nouvelle ère pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, en harmonie avec les objectifs de développement durable exprimés au travers de l’Agenda 2020″ a d’ailleurs précisé le SOK dans un communiqué.

Les travaux réalisés ont permis d’établir des données budgétaires pour envisager la campagne olympique à venir mais surtout la mise en œuvre du projet dans l’optique où Stockholm serait élue Ville Hôte, en 2019.

Le SOK s’appuie notamment sur une prévision basse concernant la contribution du Comité International Olympique (CIO). Pour le Comité Suédois, une enveloppe de 6,77 milliards de couronnes pourrait être apportée par l’institution de Lausanne (Suisse), soit 695 millions d’euros.

Néanmoins, les dernières annonces du CIO laissent à penser que ladite contribution aura un niveau supérieur. En effet, pour les Jeux de Pékin 2022, l’institution accordera aux organisateurs une enveloppe de 880 millions de dollars soit quelques 820,96 millions d’euros.

En misant sur les installations sportives existantes de Stockholm et de la Suède, et en investissant prioritairement dans des équipements temporaires, le SOK entend garantir un niveau limité de dépenses.

De fait, une estimation comprise entre 13,4 et 14,4 milliards de couronnes suédoises a été menée, soit un investissement nécessaire aux Jeux de l’ordre de 1,39 à 1,49 milliard d’euros.

Cet investissement reposerait sur des engagements du secteur privé – notamment en ce qui concerne l’aménagement du Village des Athlètes – et sur les revenus issus des droits marketing et télévisés.

Concernant les retombées touristiques espérées, le SOK estime que l’accueil des Jeux pourrait rapporter entre 19 et 25 milliards de couronnes, soit entre 1,97 et 2,59 milliards d’euros.

Bien entendu, l’ensemble des données fournies devra être affiné en fonction de l’évolution du dossier et de la planification du projet.

(Crédits – Comité Olympique de Suède / SOK)

Pour mener à bien cette tâche, le SOK a décidé de faire appel à Richard Brisius.

Ce dernier – skipper qui a notamment participé à la Volvo Ocean Race au cours de sa carrière – a ainsi été nommé Directeur de campagne et responsable du dossier olympique auprès du SOK.

« Je suis honoré que le Conseil du SOK m’ait choisi pour cette mission. J’ai hâte de faire de mon mieux pour travailler à ce projet de Jeux d’hiver à Stockholm en 2026. Je suis honoré par ce challenge » a fait savoir Richard Brisius après l’annonce officielle.

Désormais, le SOK et les Collectivités vont réfléchir à l’élaboration d’un concept pour rendre la candidature de Stockholm la plus efficace mais également la plus économe possible.

Les villes de Åre, Östersund ou encore Falun pourraient d’ailleurs être sollicitées pour venir en soutien à la capitale suédoise qui bénéficiera du titre de Ville Candidate.

Advertisements

One thought

  1. Are sera obligatoirement intégré au projet suédois pour le ski alpin. Falun pourrait être intégré pour le saut à ski et le combiné nordique voir une troisième discipline comme le biathlon ou le ski de fond. Sauf si Stockholm décide de reproduire la même candidature que pour les jeux de 2022. De toute façon la Suède sera une candidate redoutable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s