JO 2026 : Swiss Olympic réceptionne les projets de Sion et des Grisons

A l’issue de six mois de discussions avec l’institution olympique helvète et après un travail technique soutenu, deux candidatures ont officiellement déposé leur dossier respectif auprès de Swiss Olympic, ce jeudi 15 décembre.

« Nous sommes très heureux de voir que nos travaux avec les régions candidates ont porté leurs fruits. Nous désirions un processus collaboratif, durant lequel des idées se rapprocheraient, pour le bien d’un objectif commun : offrir à la Suisse le grand projet dont elle a besoin.

Nous avons aujourd’hui deux propositions extrêmement fortes, et nous nous réjouissons de continuer à travailler ensemble pour les affiner encore, avec l’objectif de nominer un projet fort, ambitieux, réaliste, qui bénéficie à toute la Suisse et au Mouvement Olympique » a affirmé Jörg Schild, Président de Swiss Olympic.

La Suisse Occidentale sera représentée par la candidature de Sion, tandis que la Suisse Orientale pourra compter sur le projet du Canton des Grisons.

Si la première a déjà fait l’objet d’un article de présentation, la seconde sera prochainement détaillée par « Sport & Société », même si des publications ont été consacrées il y a peu.

(Crédits - Olympia.gr)
(Crédits – Olympia.gr.ch)

Il faut dire que même si la dynamique semble davantage être du côté de Sion et de ses partenaires, la candidature des Grisons mérite une attention particulière et ce, pour au moins une raison : il s’agissait de la candidature souhaitée par la Suisse pour l’organisation des Jeux d’hiver de 2022, jusqu’au retrait de celle-ci à la suite d’une votation citoyenne défavorable.

Nul doute dès lors que les Grisons chercheront à améliorer le dispositif technique prévu pour 2022, tout en développant un concept en adéquation avec les nouvelles attentes du Comité International Olympique (CIO), notamment en ce qui concerne le principe de durabilité et la notion d’héritage olympique.

(Crédits - Grisons 2022)
(Crédits – Grisons 2022)

En attendant, Swiss Olympic prépare d’ores et déjà les prochaines échéances.

Une réunion de travail conjointe entre la taskforce de l’institution et les deux candidatures aura lieu dans un premier temps fin janvier, début février 2017, avant que n’interviennent la réalisation de deux Rapports en février.

Ces derniers porteront sur l’évaluation du potentiel d’organisation des Jeux en Suisse et sur l’évaluation des projets candidats.

La publication de ces documents – le 1er mars 2017 – surviendra en tout cas dans la foulée des consultations populaires, des consultations qui pourraient s’avérer déterminantes pour la suite à donner au processus de nomination nationale et ce, d’autant plus si l’une des candidatures venait à être recalée par la population locale.

Le 07 mars, le Conseil exécutif de Swiss Olympic profitera d’une réunion exceptionnelle pour assister à une présentation des deux Rapports de la taskforce puis pour prendre part à un vote formel. Un peu plus d’un mois plus tard, le 11 avril, un autre scrutin a été planifié, mais cette fois-ci du côté du Parlement du Sport avec la tenue d’une Assemblée extraordinaire.

A ce moment-là – et en provision bien sûr du support formulé par les Collectivités et surtout par la Confédération Helvète – l’une des candidatures aura été écartée.

A partir de la mi-avril 2017, le projet lauréat sera donc examiné dans le cadre d’une étude de faisabilité mené par l’Office Fédéral du Sport avec le Groupe de travail interdépartemental récemment instauré par le Conseil Fédéral.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s