JO 2024 : Gianni Alemanno critique violemment Virginia Raggi pour sa gestion de la candidature de Rome

L’annonce du retrait de la candidature de Rome 2024 n’aura pas tardé à faire réagir au sein de la classe politique locale.

Si la réaction du prédécesseur de Virginia Raggi – Ignazio Marino (Parti Démocrate) – est bien sûr attendue, c’est un autre ancien Maire de Rome qui a exprimé son sentiment sur les réseaux sociaux.

Gianni Alemanno, Maire de la capitale italienne de 2008 à 2013, a critiqué le renoncement de Virginia Raggi, renvoyant d’ailleurs cette dernière dos-à-dos avec Mario Monti, Président du Conseil Italien qui avait enterré la précédente candidature, à savoir celle de Rome 2020.

(Crédits - Gianni Alemanno / Page Facebook)
(Crédits – Gianni Alemanno / Page Facebook)

« Aujourd’hui, Virginia Raggi a commis un délit très grave à l’encontre de la ville de Rome, en effaçant sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024.

Comme Monti, la Maire brûle ainsi la possibilité d’obtenir des investissements publics et privés de plusieurs milliards d’euros pour la ville, et des dizaines de milliers d’emplois pour nos jeunes.

De cette façon, Rome va perdre 10 ans, en ayant la possibilité de se représenter seulement à compter de l’échéance 2028 ou même 2032, et ce, alors que sous mon mandat, nous avions la possibilité d’obtenir les Jeux de 2020. Aujourd’hui, nous laissons partir ceux de 2024.

C’est une décision dommageable et grave sur la durée, une décision qui dépasse les problématiques municipales de ces derniers mois.

Après ce choix, tous les Romains, de chaque bord politique, doivent avoir la certitude qu’il est déjà temps de tourner la page d’une administration municipale qui représente une catastrophe pour la capitale » estime celui qui fut partisan de l’ambition olympique italienne.

Dès la fin de l’année 2012, quelques mois à peine après le retrait forcé de Rome 2020, Gianni Alemanno avait indiqué son intention d’épauler les responsables du Comité Olympique Italien (CONI) pour soumettre un nouveau projet.

Au printemps 2013, alors en pleine campagne pour les élections municipales, l’ancien Ministre de Silvio Berlusconi (2001-2006) avait à nouveau encouragé le dépôt d’une nouvelle candidature, mais à la condition que l’élection de la Ville Hôte des JO 2020 soit favorable à l’Europe et de surcroît, à l’Italie.

Gianni Alemanno s’était ensuite félicité des propos tenus par Thomas Bach, vice-Président et futur Président du Comité International Olympique (CIO).

« [Les déclarations de Thomas Bach ne font que confirmer] la confiance que peut avoir notre ville.

Aujourd’hui, nous sommes déterminés à relancer l’application pour les Jeux de 2024″ avait ainsi affirmé le Maire de l’époque.

Cette déclaration faisait suite aux propos de l’ex-Président du Comité Olympique Allemand (DOSB), des propos qui aujourd’hui, à la lumière des événements, peuvent apparaître cruels pour les responsables de la candidature de Rome 2024.

« [Une candidature de Rome pour 2024 serait forte et très appréciée [par le CIO car] l’Italie est un grand pays, avec une grande culture sportive.

La tentative avortée pour les JO de 2020 a été un mauvais signal, car cette candidature aurait pu constituer une grande opportunité pour l’Italie, qui aurait ainsi été en mesure de démontrer que les Jeux Olympiques peuvent apporter croissance et prospérité » avait déclaré Thomas Bach.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s