Dopage : Le Tribunal Arbitral du Sport rejette les demandes de la Russie

La décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) était attendue avec impatience par les athlètes russes mais aussi par le Comité International Olympique (CIO) qui a suspendu sa propre décision à celle de l’autorité arbitrale.

En quelques lignes, le TAS a douché les espoirs des athlètes russes de pouvoir participer aux Jeux Olympiques de Rio 2016 et ce, après la suspension infligée par la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF) au regard du scandale de dopage organisé.

TAS - IAAF

« Le TAS a rejeté la demande d’arbitrage déposée par le Comité Olympique Russe (ROC) et 68 athlètes demandeurs, ainsi que l’appel déposé par 67 de ces mêmes athlètes contre la décision de l’IAAF de les considérer comme inéligibles pour les Jeux Olympiques de Rio » précise le Tribunal.

De fait, les 68 athlètes suspendus pour dopage par l’IAAF ne pourront se rendre au Brésil à compter du début du mois d’août, le TAS ayant confirmé la validité de la décision de l’institution d’athlétisme avec le Règlement de cette dernière, ainsi qu’avec les dispositions de la Charte Olympique.

Cette décision du TAS ouvre dès lors la voie pour la décision du CIO. Une décision également très attendue et qui devrait intervenir dans moins d’une semaine.

L’institution olympique doit ainsi décider de la suspension ou non de l’ensemble de la délégation russe – 387 sportifs sélectionnés – pour les prochains Jeux d’été.

Publicités

3 Thoughts

  1. Maintenant rien n’empêche l’exclusion de la Russie pour le jeux de Rio.

    Cependant, le CIO et la Russie vont entrer dans un long conflit notamment en ce qui concerne les médailles russes des jeux de Sochi et d’autres compétitions sportives.

    Que va devenir également des événements sportifs attribués à la Russie, en premier lieux la coupe du monde de football 2018 et des jeux européens de 2019. Autant de question qui sont pour l’instant sans réponse.

    Que vont faire également les fédérations sportives et l’ASOIF qui se sont prononcer contre l’exclusion de la Russie.

    Maintenant le CIO doit agir. L’exclusion de la Russie sera un électrochoc dans le monde du sport. Mais il est nécessaire pour empêcher de nouveau un dopage d’État. Même si il y aura toujours des personnes qui tenteront de tricher.

    Je dois avouer que je suis étonné par le comportement des athlètes russes. Aucun ne s’est opposé et n’est demandé des réformes en profondeur. Complicité ? Complaissance ? Quand je regarde les athlètes Kényans, ils se sont mobilisés pour pousser l’Etat Kényan a faire des réformes notamment pour la mise aux normes du laboratoire antidopage. Pourquoi pas les athlètes russes ne font-ils pas de même ?

    Il faut que le CIO se prononce vite. En effet, la Russie va porter l’affaire devant le TAS. Et il faudra réallouer les quotas laissé vacants. Ces nouveaux athlètes et équipes n’auront pas la préparation optimale pour leur jeux. Même si, je pense, qu’ils profiteront des jeux pour leur plus grand bonheur. On dit bien que le plus important c’est de participer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s