Brésil : Dilma Rousseff plus affaiblie que jamais

La Présidente du Brésil, Dilma Rousseff, sera-t-elle encore aux commandes du pays le 05 août, lorsqu’il faudra prononcer l’ouverture des Jeux Olympiques d’été de Rio 2016 ?

Rien n’est moins sûr après la mobilisation de plusieurs millions de personnes au cours de la journée de dimanche.

Entre 700 000 et 1 million de manifestants ont été comptabilisés le long de la plage de Copacabana à Rio de Janeiro (Crédits - Rodrigo Gorosito / G1)
Entre 700 000 et 1 million de manifestants ont été comptabilisés le long de la plage de Copacabana à Rio de Janeiro (Crédits – Rodrigo Gorosito / G1)

Selon les estimations, entre 3,6 et 6,9 millions de personnes ont en effet défilé dans les rues de près de 340 villes.

Ces chiffres – issus de la police et des organisateurs – sont largement supérieurs aux données récoltées après les manifestations du mois de mars et du mois d’août 2015. Surtout, ils témoignent de la défiance d’une partie de la population à l’égard de celle qui dirige le pays depuis 2010.

Les dernières révélations autour du scandale de corruption « Petrobras » et la récente interpellation de l’ancien Président du Brésil – et mentor de Dilma Rousseff – ont bien sûr été des éléments déterminants dans la mobilisation de ce week-end.

Mais c’est avant tout l’ampleur de la crise économique et politique qui frappe la puissance Sud-Américaine depuis de longs mois qui a été le déclencheur de ce mouvement parfaitement orchestré par l’opposition de Droite.

(Crédits - Page officielle Facebook)
(Crédits – Page officielle Facebook)

Désormais, la Présidente Dilma Rousseff dispose d’une marge de manœuvre particulièrement étroite. Il faut dire que son destin politique ne tient presque plus entre ses mains.

Ainsi, mercredi 17 mars constituera une journée décisive pour la procédure d’Impeachment (destitution) lancée par l’opposition parlementaire. Ce jour-là, la Cour Supérieure de Justice se prononcera sur les modalités de ladite procédure.

Les parlementaires auront alors les cartes en mains pour accélérer le mouvement de protestation contre Dilma Rousseff ou, au contraire, pour tenter de sauver celle qui fut l’une des plus proches collaboratrices de Lula.

Deux jours plus tard, vendredi 19 mars, le Parti des Travailleurs (PT) et ses alliés, notamment syndicaux, tenteront de mobiliser la population dans les rues du Brésil.

Le risque est toutefois important pour le parti de la Présidente : ce dimanche, entre 7 000 et 14 000 personnes ont défilé dans 8 villes pour apporter un timide soutien à Dilma Rousseff, soit une mobilisation largement inférieure aux attentes mais aussi et surtout au niveau enregistré par la mobilisation de l’opposition.

Si vendredi, le parti au pouvoir ne parvient pas à convaincre plusieurs centaines de milliers, voire plusieurs millions de Brésiliens, le sort politique et institutionnel de la Présidente pourrait rapidement être scellé.

L'ancien Président Lula et l'actuelle Présidente du Brésil, Dilma Rousseff (Crédits - Page officielle Facebook)
L’ancien Président Lula et l’actuelle Présidente du Brésil, Dilma Rousseff (Crédits – Page officielle Facebook)

Mais la Présidente pourrait d’ici-là s’offrir une bouffée d’oxygène, du moins temporairement. Lula doit se rendre mardi ou mercredi à Brasília pour discuter des modalités d’une possible entrée au Gouvernement.

Cela fait suite à une demande envoyée par Dilma Rousseff à l’attention de son prédécesseur. Selon le quotidien « Globo », Lula pourrait accepter la proposition à condition que la politique économique du pays soit revue et corrigée. Ce domaine est l’un des principaux combats de l’ancien Président, lui qui avait instauré plusieurs programmes sociaux, à l’image de « Bolsa Familia ».

Avec une telle perspective, Dilma Rousseff aurait l’assurance de bénéficier de l’aura d’un ex-Président dont la popularité avait atteint des records à l’issue de ses mandats. De son côté, Lula s’extirperait de la justice ordinaire, un Ministre ne pouvant être jugé que par une formation spéciale.

Une manœuvre politique habile mais risquée.

Il faudra néanmoins attendre la mi-avril pour connaître les chances réelles de survie politique de Dilma Rousseff.

Dans moins de 30 jours à présent, le Parti du Mouvement Démocratique Brésilien (PMDB), principal allié de la Présidente, se prononcera en effet pour ou contre une sortie du Gouvernement.

Si un départ devait être acté, Dilma Rousseff se retrouverait alors au bord du gouffre et pourrait n’avoir d’autre choix que de démissionner. Cette éventualité – écartée jusqu’à présent par la locataire du Palácio do Planalto – aurait pour conséquence directe la tenue de nouvelles élections, des élections anticipées par rapport au calendrier initial (2018).

Publicités

4 Thoughts

  1. Une Dilma Roussef à bout de souffle, un Lula empêtré dans des affaires judiciaires, qui tente de s’en sortir par de basses manoeuvres..Quel chaos politique et social nous offre le Brésil!

    Même si la Charte Olympique indique clairement que la politique est dissocié du mouvement olympique, je pense que Lausanne doit tout de même avoir quelques sueurs froides, à quelques semaines des JO brésiliens…

    On voit mal des centaines de milliers de Cariocas manifester dans les rues de Rio, pendant que Dilma Roussef ouvre l’olympiade sous les sifflets de milliers de spectateurs du Maracana.

    Le CIO doit penser bien fort que le mieux, pour des Jeux olympiques réussis et apaisés, est justement qu’ils se déroulent sans Dilma Roussef et son gouvernement. Mais encore une fois, politique et sport ne font pas bon ménage.

    Nous étions vraiment loin de tout cela, le 02 octobre 2009, à Copenhague. A méditer

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s