JO 2026 : Le Parlement des Grisons (Suisse) approuve le principe d’une nouvelle candidature

Alors que la précédente tentative du Canton des Grisons s’était heurtée à la fronde populaire lors d’un référendum, les autorités cantonales semblent bien décidées à retenter l’expérience d’une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver.

Malgré l’échec du projet présenté pour 2022 – et qui faisait figure de favori – le Canton des Grisons devrait en effet proposer un nouveau dossier pour les Jeux de 2026.

Après l’appui du Gouvernement, c’est au tour du Parlement des Grisons d’apporter son soutien à une telle entreprise. La semaine dernière, le Grand Conseil a ainsi voté une motion de soutien à une écrasante majorité : 73 voix pour, 13 contre.

(Crédits - Grisons 2022)
(Crédits – Grisons 2022)

Si le projet pour 2022 devrait – dans les grandes lignes – être repris, les autorités devraient sans doute proposer l’intégration d’autres villes et territoires du Canton voire même de Cantons limitrophes et ce, en adéquation avec l’Agenda 2020 du Mouvement olympique et la quête de proposer des Jeux durables.

Surtout, les Grisons pourraient être tentés de répartir les coûts à la fois de la candidature et, le cas échéant, de l’organisation des Jeux, entre les différents échelons administratifs.

Il faut dire que l’aménagement de nouvelles infrastructures avait été l’une des craintes des citoyens des Grisons, soucieux de ne pas être impactés de manière irraisonnée dans une aventure olympique alors marquée par le coût faramineux des Jeux de Sotchi 2014.

Pour 2022, la candidature avortée des Grisons avait notamment mobilisé la somme de 5,1 millions de francs suisses, soit 4,72 millions d’euros. La Confédération Helvétique et Swiss Olympic avaient chacun apporté une contribution de 1,7 million de francs (1,57 million d’euros), tandis que le Canton et les communes porteuses du projet – Davos et St-Moritz – avaient respectivement déboursé 850 000 francs (786 600 euros) et 425 000 francs (393 300 euros).

Au total, les porteurs de la candidature avaient envisagé un budget global de 4,274 milliards de francs suisses (3,954 milliards d’euros) réparti de la manière suivante :

  • 60 millions (55,52 millions d’euros) pour la campagne de la candidature sur deux ans,
  • 2,464 milliards (2,28 milliards d’euros) pour la gestion des Jeux,
  • 1,5 milliard (1,387 milliard d’euros) pour l’aménagement des infrastructures et les transports,
  • 250 millions (231,33 millions d’euros) pour la sécurité de l’événement.
Carte - Grisons 2022
Projet olympique et paralympique du Canton (Crédits – Grisons 2022)

D’ores et déjà, au moins un concurrent interne se trouve sur la route des Grisons, avec la candidature déclarée du Canton du Valais. La ville de Genève pourrait également entrer dans la course aux anneaux olympiques.

Toutefois, chacune des candidatures devra être examinée par le Comité Olympique Suisse. Ce dernier se prononcera en tous cas sur l’éventualité d’une candidature nationale, le 11 mars 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s