JO 2024 : La candidature de Paris propose de mettre en place un Comité Consultatif de l’Excellence Environnementale

En début de semaine, la candidature de Los Angeles (États-Unis) rappelait l’engagement de la Ville et de l’État de Californie en matière de développement durable et de préservation environnementale. A cette occasion, Casey Wasserman, Président de Los Angeles 2024 a également réitéré les engagements de la candidature sur le créneau de la durabilité olympique.

Aujourd’hui, c’est au tour de Paris d’aborder la thématique environnementale en marge de la Conférence Climat (COP 21) actuellement organisée au Nord de la capitale française, au Bourget.

Paris, "ville pionnière en matière de moyens de transport alternatifs" selon Cities For Climate.
Paris, « ville pionnière en matière de moyens de transports alternatifs » selon Cities For Climate.

Signe de l’intérêt de la Ville de Paris dans la lutte contre le réchauffement climatique, un « Sommet des Villes pour le climat » sera organisé ce vendredi 04 décembre à l’initiative de la Maire de Paris, Anne Hidalgo et de l’ancien Maire de New York, Mike Bloomberg.

A cette occasion, plusieurs intervenants évoqueront la question environnementale et celle du développement durable. Parmi ces intervenants, le Président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, exposera la vision des Jeux durables portée par la réforme olympique Agenda 2020.

La Ville de Paris devrait en outre revenir sur les différentes réalisations en matière de développement durable, à l’instar de la mise en place de Vélib’ ou encore Autolib’ et Utilib’ sans oublier bien sûr la piétonisation d’une partie des berges de la Seine.

Outre ce rendez-vous majeur, une Conférence se tiendra au Pavillon de la France et aura pour thème « Innovation du sport français pour le climat ».

Thierry Braillard, Secrétaire d’État aux Sports, présentera notamment le dispositif « Optimouv », dispositif qui vise à optimiser l’organisation des compétitions sportives et à réduire les déplacements des équipes et l’impact de ces derniers sur le climat.

Démontrant l’intérêt du Mouvement olympique et plus spécifiquement de la candidature tricolore pour ce sujet, Tony Estanguet, coprésident de Paris 2024, membre du CIO et membre de la Commission de la Durabilité et de l’Héritage de l’institution, prendra aussi la parole lors de cet événement.

« La dimension extraordinaire de cette Conférence mondiale nous rappelle avec force l’urgence à laquelle nous sommes confrontés sur le plan climatique.

Le développement durable est depuis le début de notre engagement au cœur de notre projet. Ce n’est pas un objectif, c’est l’ADN même de la candidature que nous construisons avec les athlètes et l’ensemble de nos partenaires.

L’un des héritages majeurs pour Paris sera la possibilité pour les Parisiens de se baigner dans la Seine, dans la foulée des épreuves de triathlon qui se disputeraient au cœur de Paris, au pied de la Tour Eiffel dans les eaux de la Seine, avec ce que cela implique en termes d’assainissement et de traitement de l’eau » a d’ailleurs précisé Tony Estanguet en ce qui concerne le projet de Paris 2024.

Visuel du Village des Athlètes de Paris (Crédits - Luxigon / Paris 2024)
Visuel du Village des Athlètes de Paris (Crédits – Luxigon / Paris 2024)

Le projet olympique et paralympique de Paris s’appuie d’ores et déjà sur l’existence de la majeure partie des infrastructures nécessaires à l’accueil des Jeux.

En effet, Paris 2024 pourra compter sur la présence du Stade de France comme lieux des Cérémonies d’ouverture et de clôture ainsi que pour les épreuves d’athlétisme ; le stade de Roland Garros, site de renommée mondiale pour le tennis ; la salle multifonctionnelle de Paris-Bercy, mais encore le Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Visuel du Village des Médias (Crédits - Luxigon / Paris 2024)
Visuel du Village des Médias de Paris (Crédits – Luxigon / Paris 2024)

Dès lors, le projet francilien devrait engager la construction de quelques sites, à l’instar du Village des Athlètes à Pleyel-L’Île-Saint-Denis – qui laissera au territoire métropolitain un héritage conséquent (écoquartier de 3 500 logements) – et du Village des Médias au Bourget.

« Notre ambition ne se limite pas simplement à organiser des Jeux responsables.

Nous souhaitons également capitaliser sur l’exposition extraordinaire qu’ils génèrent pour promouvoir très largement le développement durable auprès des professionnels comme du grand public en mettant en place dès 2016 un Comité Consultatif de l’Excellence Environnementale » a notamment précisé Tony Estanguet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s