JO 2024 : Paris rêve des Jeux et mobilise les athlètes français

Mardi 02 septembre, la candidature olympique et paralympique de Paris 2024 a officiellement présenté sa campagne de mobilisation à destination de la population française.

Intitulée « Je rêve des Jeux », cette campagne va concrètement prendre forme le week-end du 25 au 27 septembre, avec la possibilité pour les Français d’apporter leur soutien en vidéo et en photo, sans compter des manifestations autour du tissu sportif hexagonal : 180 000 clubs sportifs, 17 millions de licenciés, 3,5 millions de bénévoles

Plusieurs sportifs français se mobilisent en faveur de la candidature de Paris (Crédits - Paris 2024 / CNOSF)
Plusieurs sportifs français se mobilisent en faveur de la candidature de Paris (Crédits – Paris 2024 / CNOSF)

Dans un premier temps, du 25 septembre à 20h24 au mois de décembre 2015, une opération de financement participatif va être mise en place autour de six actions :

  • L’envoi de SMS (0,65 €),
  • Le bracelet « Je rêve des Jeux » (2€, en vente sur Internet et en grande surface),
  • Le mur numérique des contributeurs,
  • La vente aux enchères,
  • Les 2024 contributeurs,
  • Le dîner de gala.

Je rêve des Jeux - actions

Pour l’heure, un clip vidéo a été réalisé avec le concours de sportifs français et a été publié sur les réseaux sociaux, préfigurant ainsi la tonalité d’une campagne de mobilisation de grande ampleur.

Comme l’a affirmé Denis Masseglia, Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), « nous avons le devoir de proposer un dispositif accessible à tous, à tous ceux qui veulent se mobiliser d’une façon ou d’une autre.

Il faut que tous ceux qui le souhaitent puissent participer.

Nous avons avec les athlètes français, les plus beaux des ambassadeurs. Ce sont eux qui font rêver la Nation et on sait qu’il est important que l’on sente l’élan d’une Nation« .

7 pensées

  1. On sent bien les différence de ton entre les communications des différentes candidatures. Même si pour l’instant Budapest et Rome sont assez discret.

    Hambourg fait une hypercommunication pour exister et convaincre sa population.
    Les Américains, après avoir entretenu le faux suspense de LA, rassure à la fois le CIO mais aussi, et surtout, eux même. Ils seront présent sur la ligne de départ et vont commencer une communication internationale.
    Paris commence aussi sa communication à l’international mais elle sert aussi sur le plan national. Il est aussi intéressant de noter que le cas parisien donne la place principal aux sportifs. Dans les autres candidatures, ces derniers sont discrets voir totalement absents.

    1. Et le maire de Los Angeles qui a déclaré que les Jeux de LA seraient les plus sexy…Ah oui? Avec Rome et Paris dans la course, pas certain que cette ville américaine étendue à perte de vue et d’une beauté très relative soit la plus glamour et la plus sexy du panel. Les Américains, et encore plus les Californiens, ne doutent de rien. C’est leur plus grand atout, mais aussi leur plus grande faiblesse.

      1. Je suis d’accord avec toi. Le problème est qu’il semble déjà ce voir gagnant. Est ce une stratégie dans la stratégie ?

        Les jeux les plus sexy? On pourrait parler de Rio qui pour beaucoup semble la ville la plus « sexy » du monde malgré ses nombreux problèmes.

        Le seul argument qui peut être à leur avantage sont les contrats signés avec le CIO. Le reste face à plusieurs villes n’ayant pas ou plus organisées depuis aux moins une cinquantaine d’années ou autre motifs n’aura aucun poids.

      2. D’autant que dire que les jeux soient « sexy » n’a pas de sens. Ou bien il faut que l’on m’explique.
        Et tu as raison, Rome, Paris et Budapest ont une beauté bien plus grande. (Je connais mal Hambourg pour juger de sa beauté ou non. Dans ma pensée, le ville est une zone portuaire).

  2. Tu as raison, Francis. Mais les contrats étant déjà signés, notamment avec NBC, le CIO a bien moins besoin des États-Unis que si ces contrats étaient en cours de négociation.

    Exact pour Rio, sans parler de Sydney, Barcelone ou Athènes. Paris, Rome et Budapest sont bien plus attirantes que Los Angeles.

Laisser un commentaire