Le rêve olympique de Détroit…

Sept. Sept comme le nombre de candidatures infructueuses présentées par la ville de Détroit (Michigan) aux États-Unis : 1944, 1952, 1956, 1960, 1964, 1968 et 1972*.

Aucune autre ville à travers le monde n’a formulé autant de candidatures pour organiser les Jeux d’été.

(Crédits - Ville de Détroit)
(Crédits – Ville de Détroit)

Aujourd’hui, l’hypothèse de voir une nouvelle candidature de Détroit est tout bonnement farfelue.

Du fait de la prochaine désignation de Los Angeles (Californie) pour porter les couleurs américaines dans la course aux JO de 2024. Du fait aussi, de la situation économique et financière toujours critique dans l’ancienne capitale mondiale de l’automobile.

Mais l’idée d’un projet olympique commun de Détroit et de sa proche voisine canadienne Windsor, a toutefois fait l’objet d’une analyse complète réalisée par JC. Reindl pour le site « Detroit Free Press ».

Il faut dire que la ville américaine dispose d’atouts.

Sa persévérance passée et donc son expérience des candidatures olympiques, mais aussi et surtout ses installations sportives. Certes, une part importante du patrimoine sportif de la ville devrait être réaménagée, réhabilitée voire entièrement rénovée.

Projet olympique potentiel dans le cadre d'une candidature conjointe de Détroit et Windsor (Crédits - Detroit Free Press)
Projet olympique potentiel dans le cadre d’une candidature conjointe de Détroit et Windsor (Crédits – Detroit Free Press)

Néanmoins, il n’est pas impossible d’imaginer l’organisation d’épreuves sur certains terrains, à l’instar du Windsor International Aquatic and Training Centre pour la natation. Des sites devraient en revanche être construits pour permettre l’hébergement des athlètes – le Brush Park et ses environs désaffectés sont une piste de réflexion – et l’organisation des Cérémonies d’ouverture et de clôture.

Sur ce point, une proposition totalement insensée à l’heure actuelle, pourrait – le cas échéant – refaire surface et être remodelée.

Projet de Stade Olympique pour Détroit 1968
Projet de Stade Olympique pour Détroit 1968

Imaginé dans le cadre des JO 1968 – finalement attribués à Mexico (Mexique) – le projet de Stade Olympique prévoyait ainsi l’édification d’une structure monumentale d’une capacité de 110 000 spectateurs.

Ce chiffre exceptionnel n’est pas sans rappeler l’ambition un temps évoquée par la candidature de Tokyo 2016 de bâtir un Stade de 100 000 places. Les contraintes logistiques, techniques et surtout de sécurité ont in fine conduit les autorités à repenser ce modèle d’installation et à concevoir un nouveau projet dans le cadre de la candidature victorieuse aux JO 2020.

Projet de Stade Olympique pour la candidature de Tokyo 2016
Projet de Stade Olympique pour la candidature de Tokyo 2016

Si les Jeux Olympiques sont souvent synonymes de dépenses et d’excès, ils sont aussi une incroyable manifestation sportive et un véritable projet d’aménagement urbain lorsque la planification est bien pensée. Ils représentent aussi un certain idéal.

Les réformes engagées par le Comité International Olympique (CIO) avec l’Agenda 2020 pourraient plaider en faveur d’une huitième candidature de Détroit. Dans un avenir plus ou moins proche. Le rêve existe.

* Pour 1944, Détroit avait obtenu 2 voix et termina en troisième position derrière Londres (20) et Rome (11). Les Jeux d’été 1944 ne furent jamais organisé en raison de la Seconde Guerre Mondiale.
Pour 1952, la ville décrocha une nouvelle fois 2 voix et fut éliminée – comme 5 autres villes – dès le premier tour.
Pour 1956, Détroit fut éliminée au troisième tour avec seulement 4 suffrages.
Pour l’édition 1960, Détroit fut battue au second tour et ne pu donc rivaliser avec Lausanne (24 voix) et Rome (35 voix) pour le dernier tour de scrutin.
Pour l’Olympiade 1964, Tokyo arriva devant Détroit (34 voix contre 10).
Pour 1968, ce fut au tour de Mexico de devancer la cité américaine (30 contre 14) avec, à noter, également la candidature française de Lyon (12 voix).
Enfin pour 1972, Détroit ne pu rivaliser avec Montréal, Madrid et surtout Munich dans la course à l’organisation des Jeux (6 voix, élimination au premier tour).

4 pensées

  1. Il est certain qu’à l’heure actuelle, Détroit n’est pas en mesure d’organiser les Jeux Olympiques, Cependant, il est tout à fait probable que d’ici une vingtaine d’années, la ville recandidatera. Les États-Unis ne pourront pas organiser les jeux à chaque fois à Los Angeles.

    J'aime

    1. ll faudra au moins 2 à 3 générations avant que la ville ne retrouve sa position d’antan. Des quartiers entiers sont à l’abandon. Dans certaines parties de la vielle, il est strictement défendu de circuler à pied et en auto la nuit. Le centre-ville est désert après 17h et de nombreuses enseignes ont baissé pavillon. La ville a sans aucun doute bien d’autres priorités que de déposer une candidature aux JO.

      J'aime

  2. Détroit, ville la plus dangereuse des Etats-unis, dans le top 10 au niveau mondial. Ville déclarée en faillite, avec une dette de 18,5 milliards de dollars…le gouvernement fédéral lui a d’ailleurs octroyé un prêt de sauvetage de 320 millions de dollars…le gouverneur de l’état du Michigan a d’ailleurs demandé sa mise sous tutelle.

    Sans compter que la cité a perdu un quart de ses habitants ces deux dernières décennies.

    A la question  » pourquoi voulons-nous les Jeux olympiques? » La réponse est toute trouvée. Car la ville est tout bonnement laissée à l’abandon, elle doit se réinventer.

    Aucun autre événement au monde ne permettrait un tel renouveau urbain et social. Reste que la tâche s’annonce dantesque, mais pas impossible…et quel symbole!

    J'aime

  3. Détroit est une ville à la dérive, abandonnée par à peu près tous les paliers de gouvernement qui se limitent à colmater les brèches. Sa population a fortement diminué, comme vous le dites David, et les coûts de remise à niveau des infrastructures essentielles sont gigantesques. Il est donc difficile pour cette ville de même envisager de déposer une candidature. Certes, un tel projet aiderait sans aucun doute la ville à se redresser temporairement, mais à quel prix? Le budget de construction serait faramineux. De plus, Détroit a besoin d’un projet à long terme pour se relancer, afin de remplacer la manne de l’industrie automobile qui a longtemps fait sa fierté et sa richesse.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.