Super Bowl 2016 : Le spot publicitaire de 30 secondes pourrait coûter 5 millions de dollars

Le 07 février prochain, le Levi’s Stadium de Santa Clara (Californie) accueillera la 50e édition du Super Bowl.

Pour cette occasion historique, les organisateurs prévoient d’ores et déjà un show à la mesure de l’événement sportif, médiatique et économique incarné par la finale du Championnats de football américain.

Si le Stade de Santa Clara sera au cœur du dispositif et de la rencontre entre les deux meilleures équipes de la saison, la chaîne CBS sera chargée de retransmettre le match sur l’ensemble du territoire des États-Unis, mais également les fameuses publicités diffusées lors de la mi-temps.

(Crédits - Levi's Stadium)
(Crédits – Levi’s Stadium)

Depuis plusieurs années, ces clips d’une trentaine de secondes – ou davantage pour les multinationales en mesure d’aligner un nombre de zéro conséquent sur le carnet de chèques – sont devenus de véritables institutions.

Cela s’explique par la mise en scène et le scénario de ces publicités, mais aussi et surtout par le nombre de téléspectateurs présents devant leur poste de télévision le jour-J.

Car avec plus de 114 millions de téléspectateurs – édition 2015 – le Super Bowl représente un immense marché potentiel et une vitrine sans commune mesure pour les marques désireuses de vendre tel ou tel nouveau produit.

Dès lors, rien d’étonnant à constater une inflation continue du tarif en vigueur pour un spot publicitaire.

Cette année, le billet d’entrée avait ainsi été fixé à 4,5 millions de dollars (4,05 millions d’euros), soit 500 000 dollars (450 000 euros) de plus qu’en 2014. L’an prochain, il devrait atteindre la barre symbolique – et démesurée – de 5 millions de dollars (4,5 millions d’euros) pour trente secondes sur les antennes de CBS.

Cette hausse répond évidemment à la date anniversaire que constitue la cinquantième édition du Super Bowl, ainsi qu’à une nouveauté dans la diffusion publicitaire.

En effet, les spots publicitaires diffusés à la télévision seront pour la première fois intégrés et diffusés dans le streaming Internet. Jusqu’à présent, la diffusion de publicités était distincte entre les deux supports. Les revenus générés par la diffusion de publicités sur Internet seront donc désormais incorporés aux recettes issues de la diffusion télévisée.

(Crédits - NFL)
(Crédits – NFL)

Deux éléments pourraient néanmoins engendrer un tarif publicitaire supérieur à 5 millions de dollars et donc des recettes supplémentaires : la qualité de la saison régulière de la National Football League – qui doit reprendre début septembre – ainsi que la perspective d’un show exceptionnel lors de la mi-temps.

Après Katy Perry en 2015, la chanteuse Britney Spears devrait assurer le traditionnel spectacle du halftime show.

Publicités

13 Thoughts

  1. Le Superbowl n’a pas d’équivalent dans le monde, tout est dans la démesure…et dans ses bénéfices. Des stades « mastodontes » , aux spots de pubs qui rivalisent d’originalité pour marquer les esprits…sans compter le show dantesque de la mi-temps.

    On comprend mieux pourquoi les télévisions étrangères le diffusent depuis quelques années. La France le retransmet depuis quelques années sur la TNT il me semble, avez-vous des renseignements à ce sujet Kevin? ( audience, intérêt des publicitaires..?)

    J'aime

    1. Effectivement, ce « show » est une illustration de la démesure américaine.

      Pour ce qui concerne la France, j’ai eu l’occasion de rédiger quelques articles sur le sujet. Diffusé sur W9, le dernier Super Bowl a réalisé une audience en sensible baisse : moins de 230 000 téléspectateurs, soit un score moindre qu’en 2014 (270 000) mais surtout 2012 (350 000).

      Il faut dire que la rencontre est diffusée au beau milieu de la nuit en France et surtout, que le football américain n’est pas (encore) très répandu dans l’Hexagone.

      https://sportetsociete.org/2015/02/02/super-bowl-2015-moins-de-230-000-telespectateurs-en-france/

      J'aime

    2. J’oubliais également : pour les publicités, le diffuseur français (W9) ne peut retransmettre les spots diffusés aux USA. Il en est de même pour les diffuseurs internationaux.

      Cela explique notamment le fait que les publicités sont régulièrement publiées sur YouTube et les divers supports numériques.

      J'aime

    1. La 50e édition sera peut-être l’occasion de donner un coup de projecteur de la part de la NFL.

      Quoiqu’il en soit, le Super Bowl occupe une bonne place sur ce site, avec plusieurs articles déjà publiés et d’autres qui le seront prochainement. Car c’est un événement qui a lieu une fois par an, mais il est intéressant aussi d’aborder ce sujet tout au long de l’année et non uniquement quelques jours avant (comme le font nombre de médias…) 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s