JO 2022 : La délégation chinoise est arrivée à Kuala Lumpur pour la 128e Session du CIO

Dans moins d’une semaine, vendredi 31 juillet, la Session du Comité International Olympique (CIO) désignera la Ville Hôte des Jeux d’hiver de 2022 entre les deux candidatures encore en lice, Almaty (Kazakhstan) et Pékin (Chine).

Cette dernière est d’ailleurs déjà représentée à Kuala Lumpur (Malaisie), ville où se déroulera le scrutin olympique, puisqu’une délégation d’officiels est arrivée ce samedi sur place afin de finaliser l’ultime présentation devant les membres électeurs du CIO.

Wang Anshun et Liu Peng à leur arrivée à l'aéroport de Kuala Lumpur (Crédits - Pékin 2022)
Wang Anshun et Liu Peng à leur arrivée à l’aéroport de Kuala Lumpur (Crédits – Pékin 2022)

La capitale chinoise peut légitimement faire figure de favorite. Si sa domination n’est pas aussi forte et large que pour sa candidature victorieuse aux JO d’été de 2008, Pékin peut néanmoins s’appuyer sur l’expérience passée des Jeux et évidemment sur un réseau relationnel bâti depuis plus de dix ans.

Emmenée par le Maire de Pékin et Président du Comité de Candidature, Wang Anshun, la délégation chinoise comprend notamment en ses rangs, Liu Peng, Ministre des Sports et Président du Comité Olympique Chinois et Zhang Haidi, Président de la Fédération Chinoise des Personnes Handicapées.

Plusieurs athlètes et ambassadeurs de la candidature sont également arrivés ou arriveront prochainement à Kuala Lumpur.

La délégation d'athlètes comprend notamment le célèbre basketteur chinois, Yao Ming (Crédits - Pékin 2022)
La délégation d’athlètes comprend notamment le célèbre basketteur chinois, Yao Ming (Crédits – Pékin 2022)

Pour le Maire de Pékin, « moins d’une semaine avant l’élection de la Ville Hôte des JO 2022, nous continuons à travailler assidûment afin de présenter les forces de notre candidature à la Famille olympique, une candidature qui offre non seulement une organisation des Jeux au succès garanti, mais également un potentiel d’exception pour les sports d’hiver.

Nous avons pu mener un dialogue constructif avec le CIO au cours de cette campagne, et nous sommes convaincus qu’il y a de multiples raisons qui prouvent en quoi Pékin serait le choix idéal, un choix centré sur les athlètes, durable et économique pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver.

Nous avons réuni une équipe solide pour encore une fois renforcer ce message dans la dernière ligne droite ».

Laisser un commentaire