Rio 2016 : Dilma Rousseff en difficulté à un an de l’ouverture des Jeux

Son prédécesseur à la tête du Brésil avait réussi l’exploit de décrocher l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2016 à la suite d’un soutien appuyé à la candidature de Rio. Après l’obtention de la Coupe du Monde de football 2014, le pays écrivait alors l’Histoire de son empreinte, devenant le premier pays d’Amérique du Sud à accueillir les JO.

Dès lors, en succédant de manière optimale à Lula, Dilma Rousseff devait parvenir à mener à bien les travaux des deux compétitions planétaires et ouvrir en grande pompe ces deux messes du sport mondial.

Mais les manifestations sociales ont sévèrement écorné l’image de marque du Brésil et de sa Présidente avant et après le Mondial de football. Si aujourd’hui la contestation sociale a faibli, c’est sur un tout autre terrain que Dilma Rousseff se retrouve en difficulté et ce, à près d’un an de l’ouverture des Jeux à Rio de Janeiro.

(Crédits - Page officielle Facebook)
(Crédits – Page officielle Facebook)

Dans le contexte brulant du scandale Petrobras qui touche plus ou moins directement diverses personnalités politiques de premier plan – le Président de la Chambre des Députés, Eduardo Cunha, mais aussi l’ancien Président Lula – et plusieurs responsables de son parti politique (Parti des Travailleurs), Dilma Rousseff est en effet au plus bas dans les sondages.

Un scénario inenvisageable il y a encore quelques années.

Ainsi, une enquête CNT menée par l’Institut MDA, révèle que la Présidente ne recueille désormais plus que 15,5% d’opinions positives et que l’action de son gouvernement ne récolte plus que 7,7% de bonnes opinions, soit le score le plus bas sur la scène politique brésilienne depuis septembre 1999 et les 8% obtenus par l’ancien Président Fernando Henrique Cardoso (8%) en septembre 1999.

Pour comparaison, un sondage réalisé au début du moins de juin 2013 – soit au moment où la contestation sociale était la plus forte – accordait 57% de bonnes opinions à l’égard de l’action gouvernementale. La chute est donc nette et sans appel. Un avertissement des plus sérieux pour Dilma Rousseff et ses proches.

Toutes les régions brésiliennes expriment d’ailleurs une défiance parfois sévère à l’encontre de la Présidente : le Sud-Est du pays n’accorde plus que 1,6% d’opinions très positives à l’action menée par l’ancienne protégée de Lula

Ces chiffres confirment en tous cas le scepticisme des Brésiliens vis-à-vis de leurs dirigeants politiques.

Plus globalement en effet, 55,5% des sondés estiment que le marché du travail connaitra une détérioration au cours des prochains mois tandis que 47,7% s’attendent à une détérioration en matière d’accès aux soins, 41% en ce qui concerne l’éducation et 46,2% dans le domaine de la sécurité publique. Dans le même temps et comme un écho aux manifestations passées, 33,7% craignent une baisse des salaires à venir.

L'ancien Président Lula et l'actuelle Présidente du Brésil, Dilma Rousseff (Crédits - Page officielle Facebook)
L’ancien Président Lula et l’actuelle Présidente du Brésil, Dilma Rousseff (Crédits – Page officielle Facebook)

Mais le chiffre le plus préoccupant pour Dilma Rousseff est celui concernant l’hypothèse d’une destitution. Pas moins de 62,8% des sondés se prononcent ainsi en faveur d’une telle mesure, tandis que 32,1% seulement y sont opposés.

Les scandales politico-financiers, la corruption, l’excès de bureaucratie, l’absence de résultats sur le plan économique… sont donc autant d’éléments qui affaiblissent aujourd’hui Dilma Rousseff. Face à ces éléments critiques, la Présidente n’attend pas démissionner de ses fonctions.

Mais de nouveaux retards dans l’aménagement des sites olympiques ou pire, une mauvaise gestion organisationnelle durant les Jeux, pourraient constituer le coup de grâce pour celle qui atteignait des sommets de popularité au moment de la passation de pouvoir avec Luiz Ignacio Lula da Silva.

Force est de constater que les temps ont bien changé.

* Sondage réalisé auprès de 2 002 personnes de 137 villes entre le 12 et le 16 juillet 2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.