JO 2024 : « Le référendum sera favorable à la candidature de Hambourg à une écrasante majorité »

Ce mardi après-midi, le Maire de Hambourg, Olaf Scholz, était l’invité de la rédaction du quotidien « Hamburger Morgenpost » afin de répondre sur Twitter aux questions relatives à la candidature olympique de la cité portuaire.

« Sport & Société » a participé à cet échange avec le hashtag #FragScholz – deuxième mention la plus populaire sur le réseaux social en Allemagne entre 14h00 et 15h00 – et vous propose de prendre connaissance des réponses formulées par le Premier Magistrat de Hambourg.

Olaf Scholz

– Quels seraient les principaux apports des Jeux Olympiques et Paralympiques pour Hambourg ?

Les apports principaux résideraient dans « l’aménagement d’un nouveau quartier [Kleiner Grasbrook], de plus de logements et de plus d’installations sportives ». Les Jeux permettraient également « la poursuite du développement du Sud et de l’Est de Hambourg ».

– Quelles sont les Villes Hôtes qui ont inspiré le projet olympique de Hambourg 2024 ?

Londres (2012), Barcelone (1992)…

– En cas de rejet populaire lors du référendum de novembre 2015, quelle sera la position de la Ville ? Retrait ou maintien de la candidature ?

L’issue du référendum sera favorable à Hambourg 2024 à une écrasante majorité.

Hambourg 2024 - ile réaménagée

La réhabilitation de Kleiner Grasbrook est au cœur de la stratégie olympique de Hambourg 2024. Cette île située en centre-ville est aujourd’hui occupée par plusieurs équipements et industries portuaires mais pourrait devenir l’un des nouveaux poumons économiques, culturels et sportifs de la ville.

Cette perspective n’est pas sans rappeler l’immense aménagement du front de mer de Barcelone en vue des Jeux de 1992 et surtout de l’East End de Londres pour l’Olympiade 2012.

Le projet olympique allemand prévoit en effet d’édifier le Stade Olympique (70 000 places) ainsi que la Halle Olympique (gymnastique et basketball) et le Centre Aquatique.

Outre ces équipements sportifs, le Village des Athlètes mais aussi le Centre Principal de Presse et le Centre International de Diffusion seraient implantés sur l’île.

Hambourg 2024 - ile

Mais si pour l’heure cette ambition recueille le soutien d’une large majorité des citoyens, les opposants à la candidature entendent bien se mobiliser au cours des mois à venir.

Récemment, l’une des membres actives du mouvement « NOlympia Hamburg » affirmait ainsi son mécontentement dans une interview exclusive à « Sport & Société » :

« En tant que citoyens de cette ville, nous devrions avoir la liberté de considérer calmement l’avenir de Hambourg. Sans le Comité International Olympique (CIO), le Comité d’Organisation et les sponsors qui viendraient ici pour une chasse aux bonnes affaires.

Les coûts d’aménagement et de développement de l’île de Kleiner Grasbrook sont immenses. Il s’agit d’un site inexploité par les transports publics et dont les sols sont extrêmement chargés. Les entreprises portuaires résidentes réclameraient 5 à 7 milliards d’euros pour le déménagement de leurs structures et l’implantation sur un site présentant des conditions similaires d’exploitation.

Actuellement, l’île est un terrain urbain. Dans le cadre des Jeux, l’île sera privatisée. Encore une fois, la ville payera le prix fort ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.