PyeongChang 2018 : « Le POCOG doit intensifier son travail afin de veiller à la bonne livraison des sites »

A trois ans de l’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2018, les autorités Sud-Coréennes ont récemment reçu la visite de la Commission de Coordination du Comité International Olympique (CIO).

Au cours de cette troisième inspection (15-16 janvier) conduite par la Présidente Gunilla Lindberg, le Comité d’Organisation de PyeongChang 2018 a pu exposer le plan directeur des sites désormais finalisé.

PyeongChang 2018 - 4e visite du CIO

La première journée a été marquée par la visite des nouveaux sites actuellement en construction, notamment l’Anneau de Gyeongpo, les Centres de hockey-sur-glace de Yulgok et Kwandong, la Gangneung Ice Arena, le Centre Alpin de Jeongseon et le Centre des Sports de glisse d’Alpensia.

Une réunion a par ailleurs été organisée en présence du Gouverneur de la Province de Gangwon, Choi Moon-soon, ce dernier confirmant l’engagement total des pouvoirs publics dans la réalisation des nouveaux équipements.

La deuxième journée a quant à elle été l’occasion d’assister à la présentation des rapports techniques concernant l’avancement des chantiers mais aussi de l’organisation et de la gouvernance des prochains Jeux d’hiver (gestion du Comité d’Organisation, hébergement, transport, soutien logistique et technologique, marketing, épreuves tests, héritage des JO…).

Pour Gunilla Lindberg, Présidente de la Commission de Coordination, « alors que nous entrons dans la phase opérationnelle, des priorités clés ont été identifiées et ont retenu toute l’attention du Président Cho, lequel est à la tête du Comité d’Organisation (POCOG).

Les délais dans un certain nombre de domaines restent serrés, y compris s’agissant des épreuves tests [qui doivent débuter en 2016]. Le POCOG et ses partenaires doivent donc intensifier leur travail et leur réorganisation afin de veiller à la bonne livraison des sites et des services y afférent.

L’approbation des recommandations de l’Agenda 2020 par le CIO offre la possibilité aux organisateurs Sud-Coréens de proposer l’accueil de sports ou disciplines en dehors de la Ville Hôte afin d’optimiser l’héritage et de réduire les coûts dans la mesure du possible.

Toutefois, le POCOG et le gouvernement ont clairement affirmé qu’ils maintenaient l’actuel plan directeur des sites. Aussi ce dernier est-il à présent finalisé ».

Illustration : Crédits – PyeongChang 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.