JO 2022 : Des Jeux partagés entre Almaty et Astana

Dans moins d’une semaine, les Villes Candidates à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022 devront avoir déposé les dossiers de candidatures.

Même si les deux projets – portés par Pékin (Chine) et Almaty (Kazakhstan) – sont connus dans les grands axes, la publication des dossiers permettra de découvrir en détails, les deux concepts et de préfigurer ce que pourrait être l’accueil des Jeux en 2022.

Si Pékin a choisi, dès son lancement, de faire alliance avec la cité de Zhangjiakou, Almaty de son côté n’avait pas prévu explicitement de délocaliser une partie des épreuves hors de son territoire, puisqu’au contraire, la cité kazakh prévoyait l’organisation des Jeux « les plus compacts des trente dernières années ».

Central Downtown Astana, Kazakhstan

Néanmoins, les choses pourraient changer au travers du dossier de candidature, puisque selon le Président du Kazakhstan, la capitale Astana devrait être associée au projet d’Almaty :

« Le Comité Olympique a pris une décision.

Il a été convenu de tenir l’événement dans deux villes. Astana sera donc impliquée dans le projet d’Almaty 2022″.

Si Astana présente une superficie plus grande qu’Almaty, cette dernière est en revanche plus peuplée. Mais avec une distance de plus de 1 000 kilomètres entre les deux villes – qui ont déjà co-organisés les Jeux Asiatiques d’hiver 2011 – la construction de deux Villages Olympiques apparaît comme un impératif pour garantir le confort des athlètes.

Illustration : Vue sur la tour Bayterek à Astana (Crédits – Wikipedia)

Laisser un commentaire