Tokyo 2020 : Le Shinkansen, symbole du dynamisme japonais

Lancé au milieu de la décennie 1960, à l’occasion de l’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo 1964, le train à grande vitesse nippon, Shinkansen, s’apprête à célébrer son cinquantième anniversaire.

A cette occasion, plusieurs événements sont d’ores et déjà prévus. Le Musée d’Edo-Tokyo a par exemple inauguré une exposition alliant l’Histoire du Shinkansen et l’héritage des JO, tandis que la chaîne de télévision publique NHK diffusera, dès le 13 octobre, une série consacrée au projet d’installation du train à grande vitesse.

Ayant inspiré le lancement du TGV français, le Shinkansen présente un engouement à la fois médiatique, économique et commercial.

Shinkansen 1964

Il démontre surtout le savoir-faire et la prouesse technologique du Japon mais aussi sa fiabilité et sa sécurité. Sans surprise, le Shinkansen est également une vitrine de la ponctualité – avec des retards quasi-inexistants – ainsi que de la propreté, deux éléments majeurs dans la culture nippone.

Sur l’année 2013, pas moins de 150 millions de passagers ont pris place dans le Shinkansen sur la liaison ferroviaire historique Tokyo – Osaka. Et bien que le prix d’accès puisse paraître élevé – 28 900 yens soit 209 euros – le succès commercial est assuré.

Interviewé par « Le Monde », Hironori Kato, chercheur à l’Université de Tokyo, estime que ce succès « est lié au modèle économique.

Les gares sont espacées de 300 à 700 kilomètres. A moins, les gens prennent leur voiture. A plus, ils préfèrent l’avion ».

En vue de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2020, le Japon compte bien accroître son expertise dans le domaine ferroviaire.

Le Shinkansen sera bien sûr l’un des principaux moyens de transport jusqu’à Tokyo et ses installations sportives.

Dans son dossier de candidature, la capitale nippone avait d’ailleurs explicitement fait mention du Shinkansen, précisant que « Tokyo est un hub d’interconnexion de six lignes de trains à grande vitesse Shinkansen, desservant différentes zones du Japon.

Parmi ces lignes se trouve celle de Tokaido Shinkansen, héritage des Jeux de Tokyo 1964.

Les trains à grande vitesse Shinkansen permettent notamment de se rendre au Stade International de Yokohama et au Stade de Miyagi (sites de football) ».

Mais malgré la fiabilité avérée de l’équipement actuel, les autorités travaillent déjà sur le lancement de son successeur.

Shinkansen

Comme le précise ainsi « Le Monde », « le Japon poursuit ses rêves ferroviaires. L’avenir est désormais au Maglev, un train à sustentation magnétique pouvant circuler à 505 km/h et promu par JR Central.

Le premier tronçon doit relier, en 2027, Tokyo à Nagoya en 40 minutes, puis en 2045, Osaka en 67 minutes ».

Aujourd’hui, les deux grandes cités japonaises sont distantes de plus de 2h30.

Illustrations :
– Inauguration et lancement du Shinkansen en 1964 (Crédits – Japan Times)
– Vue d’une rame du Shinkansen (Crédits – JR Kyushu Railway Company)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.