JO : « Dubaï est prête, Doha est prête »

Le Moyen-Orient a tenté plusieurs fois, mais n’est jamais parvenu à décrocher l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été.

Ainsi, Le Caire (Égypte) fut recalé dans la course au JO 2008 durant la phase de requérance, tout comme Doha (Qatar) pour 2016 et 2020. Dans le passé, la ville égyptienne d’Alexandrie avait tenté, en vain, de s’imposer pour l’édition 1916 (annulée en raison du contexte international) puis 1936.

Dubaï Sports City - vue nocturne

Aujourd’hui, deux villes semblent en mesure de pouvoir présenter un projet technique au Comité International Olympique (CIO) : Doha (Qatar) et Dubaï (Émirats Arabes Unis). Ces deux villes ont en effet engagé des dépenses pharaoniques dans des projets sportifs et immobiliers colossaux.

Récemment interviewé par l’agence de presse Reuters, le Président du Conseil Olympique d’Asie, Cheikh Ahmad Al-Fahad Al-Sabah, a d’ailleurs estimé que « nous sommes capables dans de nombreuses villes du Moyen-Orient d’accueillir les Jeux Olympiques. Dubaï est prête, Doha est prête ».

L’échéance 2024 pourrait dès lors représenter un tremplin pour l’une de ces deux villes.

Illustration : En cas de candidature olympique, le Sports City de Dubaï pourrait être un atout de poids (Crédits – Site officiel)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.