JO 2022 : Almaty présente son projet olympique

Favorite dans la course à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022, Almaty (Kazakhstan) a présenté cette semaine son site internet et par la même occasion, son projet d’aménagement des sites sportifs.

S’appuyant sur un concept ultra-compact, Almaty espère convaincre le Comité International Olympique (CIO) de la pertinence de son projet qui repose également sur l’existence d’une partie des infrastructures nécessaires à l’accueil de l’événement.

Almaty 2022 - Central Stadium

Le Comité de Candidature propose ainsi l’utilisation du Almaty Central Stadium construit en 1958, pour l’organisation des Cérémonies d’ouverture et de clôture des JO 2022.

Rénové en 1997 à l’occasion des Cérémonies des Jeux d’Asie Centrale, le stade fut par la suite réaménagé en 2010. Situé à quinze kilomètres du futur Village des Athlètes, le stade devra être modernisé afin de répondre aux standards du CIO. Des aménagements temporaires permettront notamment d’accroitre la capacité des tribunes de 22 000 à 35 000 places.

Almaty 2022 - Medeu

Autre site emblématique de la région d’Almaty, le « Medeu » est une patinoire à ciel ouvert d’une capacité de 7 200 places. Aménagée en 1972, l’installation, rénovée à deux reprises, est aujourd’hui ouverte au public et accueil également des entraînements et stages d’équipes nationales.

Dans le cadre des JO 2022, la patinoire – implantée à moins de trente kilomètres du Village Olympique – serait consacrée aux épreuves de patinage de vitesse.

D’ores et déjà, le complexe sportif est doté d’un héliport, de trois restaurants, d’un hôtel, de sept parkings d’une capacité maximale de 1 200 places ainsi que d’un centre de presse pour les médias nationaux et internationaux.

Almaty 2022 - biathlon stadium

Pour les épreuves de ski de fond et de biathlon, les promoteurs de la candidature kazakh mise sur le stade de la vallée Soldatskoye dans la province Talgarsky. Situé à vingt-huit kilomètres du Village, l’infrastructure a été édifiée pour accueillir les Jeux Asiatiques d’hiver en 2011.

Disposant de tribunes d’une capacité de 1 900 places (assises), l’installation peut être équipée de 3 000 sièges supplémentaires auxquels il convient d’ajouter un espace pour accueillir 1 300 personnes (debout).

A l’instar de la patinoire « Meneu », le stade de ski de fond et de biathlon dispose d’un centre de presse ainsi que de divers services : un centre de contrôle antidopage, un restaurant, quatre parking, un héliport.

Un lac artificiel est également présent non loin du stade afin de créer de la neige artificielle en cas de contrainte météorologique.

Cet élément pourrait jouer en faveur de la candidature d’Almaty, notamment au regard des difficultés rencontrées en février dernier par Sotchi (Russie). La ville du sud-Caucase avait en effet affronter des températures printanières et avait dû acheminer de la neige artificielle des régions et pays alentours.

Almaty 2022 - Shymbulak

Implantées à trente kilomètres du Village des Athlètes, les installations de ski de « Shymbulak » sont accessibles par plusieurs moyens de transport et notamment par un téléphérique reliant le site de « Medeu ».

Ce téléphérique peut actuellement recevoir 2 000 personnes par heure et offrirait ainsi un équipement original pour atteindre la station de ski alpin.

Tout comme les équipements cités précédemment, la station de ski de « Shymbulak » dispose de plusieurs services (un centre de presse, deux hôtels, trois restaurants…).

Almaty 2022 - Tabagan

La station « Tabagan » située à seize kilomètres du Village Olympique, accueillerait quant à elle les épreuves de ski acrobatique.

En 2011, le site avait d’ailleurs organisé une partie des compétitions des Jeux Asiatiques d’hiver, ce qui permet d’ores et déjà de disposer d’un complexe sportif de premier ordre (2 250 places actuellement).

Almaty 2022 - Sunkar

Construit sur l’ancien site de saut à ski, le complexe « Sunkar » est devenu une référence en matière de tremplins, possédant ainsi cinq rampes différentes de lancement : K-125, K-95, K-60, K-40 et K-20.

Disposant actuellement de tribunes d’une capacité de 5 500 places, d’un centre de presse, d’un hôtel, d’un télésiège et de divers services, le complexe « Sunkar » pourrait être développé de manière temporaire ou permanente dans l’optique des JO 2022.

Almaty 2022 - Ak Bulak

Aménagée en 2005, la station de ski de « Ak-Bulak » est située à trente-cinq kilomètres du Village Olympique.

Possédant plusieurs équipements structurants (patinoire couverte, hôtels, remontées mécaniques…), le site pourrait accueillir les épreuves de snowboard à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver.

La capacité actuelle du site sportif est fixée à 3 000 spectateurs.

Almaty 2022 - Kok Zhaylau

Sur le modèle de la station de Ak-Bulak ou de Shymbulak, « Kok Zhaylau » pourrait accueillir des épreuves alpines ou de snowboard en présence de 10 000 spectateurs.

Almaty 2022 - Baluan Sholak

Le « Baluan Sholak » est un palais des sports de 5 000 places, édifié en 1967 en plein centre de la ville d’Almaty.

Situé à quinze kilomètres du Village des Athlètes, l’installation fut aménagée en 2011 pour accueillir la Cérémonie de clôture des Jeux Asiatiques d’hiver et réaménagé en 2013 pour le Championnat du Monde de boxe.

A l’occasion des JO, le site accueillerait les épreuves féminines de hockey-sur-glace et la capacité pourrait être augmentée à 6 000 places.

Almaty 2022 - Ice Palace

Le futur Palais de Glace d’Alataou pourra recevoir jusqu’à 12 000 spectateurs. Construit pour les Universiades 2017, le site accueillera les épreuves de patinage et de patinage sur piste courte.

En 2022, l’installation sportive serait réaménagée notamment pour l’organisation des compétitions masculines de hockey-sur-glace.

Almaty 2022 - Ice Arena

Prévu pour les JO 2022, la Ice Arena doit pouvoir recevoir jusqu’à 3 000 personnes et serait en partie dédiée à l’accueil des compétitions de curling.

A l’issue de l’événement, l’enceinte serait aménagée pour accueillir des formations professionnelles et publiques, notamment pour le patinage.

Illustration : Crédits – Almaty 2022

Laisser un commentaire