Rio 2016 : Le Gouverneur et la Présidente de la Société Olympique Municipale démissionnent

Candidat aux élections sénatoriales d’octobre prochain, Sergio Cabral a présenté sa démission du poste de Gouverneur de l’Etat de Rio de Janeiro qu’il occupe depuis 2007.

Artisan de la candidature de la cité brésilienne à l’organisation des JO, Sergio Cabral avait fait le déplacement jusqu’à Copenhague (Danemark) afin de convaincre les électeurs du Comité International Olympique (CIO) en 2009.

Sergio Cabral - Rio 2016

Depuis, il avait notamment contribué à la mise en œuvre des différents programmes locaux et fédéraux relatifs à la lutte contre les narcotrafiquants et à la revitalisation des favelas. Récemment encore, un quartier entier a été investi par les forces de l’ordre.

Cette démission intervient quelques jours après une nouvelle visite de la Commission de Coordination du Comité International Olympique (CIO). Cette dernière a notamment exhorté les autorités à tenir leurs promesses et a mis en garde les organisateurs concernant les retards d’aménagement des sites olympiques.

Société Olympique Municipale - Rio 2016

Répercussion ou non de ces recommandations, une autre démission a été enregistrée dans les instances liées à l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2016.

Ainsi, Maria Silvia Bastos Marquez, Présidente de la Société Olympique Municipale (EOM), a elle aussi présenté sa démission.

Elle sera remplacée dans les prochains jours par Joaquim Monteiro. Celui-ci était jusqu’alors en charge du marketing au sein de l’institution.

Illustrations :
– Sergio Cabral (Crédits – Page officielle Facebook)
– Antonio Patriota, Ministre des Relations Extérieures du Brésil ; Carlos Nuzman, Président du Comité d’Organisation de Rio 2016 et Maria Silvia Bastos Marquez (Crédits – Rio 2016 / Alex Ferro)

3 pensées

  1. C’est vraiment dommage que le tableau de Rio 2016 soit tant assombri par ces trop nombreuses démissions, qui ont une fâcheuse tendance à s’accentuer en ce moment. Même si la situation n’est pas catastrophique pour les JO de Rio pour l’instant (c’est surtout le Mondial de football qui est mal barré !), c’est triste de voir que les projets ne sont pas portés de bout à bout par les mêmes personnes. En matière de politique, ça reste « normal » car il peut y avoir de nombreuses évolutions. Pour l’EOM, je trouve ça plus dérangeant : même si le directeur marketing prend le relais, il n’a peut-être pas les mêmes relations avec les partenaires et les autres institutionnels liés au projet… C’est dangereux…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.