JO 2022 : « Ce n’est pas le moment de spéculer sur la candidature olympique » de l’Ukraine

Malgré la confiance récemment affichée par Sergueï Bubka, Président du Comité Olympique Ukrainien, force est de constater que la crise politique et sociale qui frappe actuellement l’Ukraine porte un coup terrible à la crédibilité du pays sur la scène internationale.

Dans le domaine sportif aussi, les répressions ont des conséquences particulières.

Ainsi, selon France Télévisions, les deux-tiers des athlètes ukrainiens inscrits aux Jeux Olympiques de Sotchi 2014, ont déjà quitté la Russie pour rejoindre leurs proches en Ukraine.

Interviewé par l’agence Reuters, Sergueï Bubka « ne peut pas croire que tout cela soit arrivé, nous sommes aujourd’hui dans une situation difficile.

Je prie et je lance un appel aux deux parties pour arrêter la violence. Essayez de trouver le chemin de la paix parce que c’est le plus important.

Pour nous, ce qui se passe en Ukraine est un grand choc ».

En outre, nul doute que les violences actuelles auront un impact majeur sur le devenir de la candidature olympique de Lviv. Dernièrement, des manifestants avaient pris possession de certains bâtiments de l’administration régionale et avaient forcé le Gouverneur, Oleg Salo, à la démission.

Réagissant aux événements actuels, le porte-parole du Comité International Olympique, Mark Adams, a estimé que « nous devons nous concentrer sur les choses terribles qui se passent en ce moment et espérer une résolument la plus paisible possible.

Ce n’est pas vraiment le moment de spéculer sur la candidature olympique lorsque de tels événements se produisent ».

Laisser un commentaire