Roland Garros : La Fédération Française de Tennis lance la procédure d’appel d’offres pour les droits TV

En fin de semaine dernière, la Fédération Française de Tennis (FFT) a officiellement lancé la procédure d’appel d’offres pour l’acquisition des droits télévisés du tournoi de Roland Garros, pour la période 2014-2018.

Les candidats intéressés ont jusqu’au 10 octobre pour formuler des offres répondant aux critères définis par la FFT. Cette dernière a d’ailleurs mis en place trois lots : l’un dédié aux droits mobiles avec les smartphones et les tablettes tactiles, un autre réservé aux télévisions diffusant des programmes « en clair » et enfin un troisième ouvert à tous les diffuseurs et notamment aux chaînes payantes et à péages.

Court Suzanne Lenglen

Il faut dire que la Fédération espère engranger une coquette somme sur cette procédure d’appel d’offres. Aujourd’hui, la FFT ne perçoit en effet que 15,5 millions d’euros de la part du diffuseur historique, France Télévisions, mais elle souhaite obtenir jusqu’à 64 millions d’euros de droits TV sur la période couvrant les éditions 2014 à 2018.

Actuellement, Roland Garros est le tournoi du Grand Chelem qui entraine le plus faible rendement en terme de droits de diffusion. La nouvelle procédure pourrait quelque peu changer la donne mais surtout, elle permettra à la FFT de trouver une source de revenus non négligeable, notamment au regard du projet d’extension et de modernisation du tournoi parisien.

Les retards déjà constatés coûtent chers à la FFT et la livraison définitive n’est pas encore établie, ce qui complique d’autant plus la tâche de la FFT d’assurer une visibilité et une pérennité au mythique tournoi de tennis.

Mais en ouvrant la diffusion des Internationaux de France à des diffuseurs payants, la Fédération risque de faire des mécontents, et pas seulement chez les professionnels de la télévision. Ainsi, le public pourrait se détourner d’un tournoi dont la diffusion ne serait que partiellement – les finales – assurée en clair. En outre, le risque est grand pour la FFT de ne plus pouvoir garantir une diffusion optimale des matchs.

En effet, grâce au dispositif de France Télévisions, l’intégralité du tournoi est aujourd’hui diffusé sur les chaînes de la holding : France 2, France 3 et France 4. Un match peut ainsi durer plusieurs heures, il ne sera pas menacé par le programme suivant ou le Journal Télévisé, puisque le basculement se fait instantanément d’une chaîne à l’autre, en matinée et durant l’après-midi.

Ce dispositif ne pourra certainement pas être mis en place par les concurrents de France Télévisions. Comment M6 pourra-t-elle assurer à ses téléspectateurs, le suivi intégral d’un huitième de finale ou d’un quart de finale décisif ? La question se pose aussi pour le dernier arrivé dans la course des chaînes sportives, BeIn Sport.

La FFT regardera très certainement cette problématique avec attention. Car l’enjeu n’est pas seulement celui de la trésorerie ou de la billetterie, il est avant tout celui de la popularité d’un tournoi qui représente la France à l’étranger.

Court Philippe Chatrier

Les Internationaux de France de Roland Garros sont, au même titre que le Tour de France ou que le Paris-Dakar, une vitrine pour notre pays et pour son savoir-faire en matière d’organisation de grands événements sportifs.

D’ailleurs, le Ministère de la Jeunesse et des Sports ne s’y est pas trompé.

En mai dernier, Valérie Fourneyron a ainsi rappelé que « Roland Garros fait partie de notre patrimoine sportif. La France entière suit le tournoi et aime ses matchs à rallonge, ses têtes de série qui tombent, les jeunes Français qui créent la surprise. Roland Garros participe aussi au rayonnement de la France. L’Etat est dans son rôle quant il veut s’assurer que cela va continuer ».

De fait, la Ministre jugeait alors inenvisageable « de découper Roland Garros en tranches. […] L’intérêt de la Fédération n’est pas d’avoir une vision court-termiste en acceptant beaucoup d’argent mais en se tirant une balle dans le pied pour l’avenir. Roland Garros perdrait de son attrait. Il y aurait beaucoup moins de téléspectateurs, car tous les Français ne peuvent pas s’offrir une chaîne payante. Les licenciés et les partenaires se plaindraient ».

Face au choix à venir de la FFT, la Ministre des Sports pourrait intervenir devant le Parlement.

Comme elle l’indiquait encore, « le décret Télévision Sans Frontières de 2004 imposant la diffusion gratuite de 28 grands événements sera modifié cet été, pour intégrer notamment les finales de la Coupe du Monde et de l’Euro de football féminin.

Pour Roland Garros, seules les finales sont aujourd’hui concernées par le décret TSF. Pourquoi ne pas intégrer la totalité du tournoi s’il le faut ? »

Illustrations : Crédits – FFT / Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.