JO 2020 : Madrid achève sa campagne avec un soutien populaire exceptionnel

Entre un appui princier et institutionnel majeur, un projet technique de qualité et un soutien populaire exceptionnel, Madrid a abordé la dernière semaine de campagne en position de force.

Même si personne ne peut aujourd’hui dire qui de Madrid, Tokyo ou Istanbul sera élue demain soir, nul ne peut négliger la montée en puissance de la candidature espagnole.

Madrid 2020 - Volontaires

Depuis la publication du Rapport de la Commission d’évaluation, Madrid 2020 a en effet réussi avec brio, sa politique promotionnelle, tant vis-à-vis du grand public qu’à l’égard des Olympiens, à l’image de la prestation lors de l’Assemblée Générale des Comités Nationaux Olympiques, à Lausanne (Suisse).

Cette mobilisation semble payer puisqu’à moins de 24h du vote, Madrid peut désormais compter sur une adhésion exemplaire (91%) et un appui bénévole important (85 000 personnes).

Un sondage téléphonique, réalisé par « Mediapost » pour le compte de la candidature madrilène, révèle ainsi que 88% des personnes interrogées estiment que l’organisation des Jeux Olympiques de 2020 serait bénéfique pour l’Espagne et 89% pensent qu’un tel événement pourrait améliorer l’image et la perception du pays à l’étranger.

Il faut toutefois considérer les chiffres de cette enquête avec précaution, puisqu’il s’agit d’un sondage commandé par Madrid 2020 et non par l’institution olympique.

La dernière enquête madrilène, indiquait en mars dernier un soutien populaire de 81% parmi la population espagnole. Avec ce nouveau sondage, la candidature aux JO 2020 dépasse donc celles de 2012 (85%) et de 2016 (86%) en termes de popularité.

* Sondage réalisé entre le 12 et le 16 août et portant sur 2 000 appels téléphoniques, avec une marge d’erreur de +/- 2,2 points.
La répartition des appels téléphoniques est la suivante : 480 à Madrid intra-muros, 720 dans la Communauté Autonome de la capitale espagnole et 800 dans les autres Communautés.
Illustrations : Crédits – Madrid 2020 :
– Le Prince Felipe (au centre), Ana Botella, Maire de Madrid (à gauche) et Alejandro Blanco, Président de la candidature (à droite), au milieu d’une délégation de volontaires à Buenos Aires

Laisser un commentaire