Présidence du CIO : Thomas Bach entre dans la course à la succession de Jacques Rogge

C’est fait ! Comme annoncé hier, l’Allemand Thomas Bach a officiellement présenté sa candidature à la Présidence du Comité International Olympique (CIO), ce jeudi.

Dans un communiqué, celui qui est Président du Comité Olympique d’Allemagne (DOSB) et vice-président du CIO, précise que son « programme tient dans le slogan ‘L’unité dans la diversité’, qui décrit à la fois l’universalité et la solidarité du mouvement olympique ».

Thomas Bach - DOSB

« Hier, j’ai informé le Président Jacques Rogge et les membres du CIO, de mon intention de présenter ma candidature à la Présidence du CIO, au mois de juin.

Aujourd’hui, j’en ai informé les membres du DOSB.

De mes premières séances d’entraînement comme jeune garçon, jusqu’aux Jeux Olympiques de Montréal et mes tâches actuelles au sein du DOSB, j’ai consacré une grande partie de ma vie aux sports olympiques.

Je suis humblement conscients de l’ampleur de la tâche d’un Président du CIO.

Grâce à des postes honorifiques et aux responsabilités obtenues tout au long de ma carrière professionnelle, j’ai acquis une riche expérience dans le management du sport national et international, de l’économie, de la politique et du droit.

C’est pourquoi je me sens bien préparé et honoré ».

Champion olympique de fleuret par équipe lors des Jeux Olympiques d’été de Montréal 1976, Thomas Bach fut également Champion du Monde dans cette même discipline, en 1976 et 1977 et vainqueur de la Coupe Européenne des Champions l’année suivante, en 1978.

L’Allemand émerge dans la sphère olympique au cours du XIe Congrès, organisé à Baden-Baden en 1981. A ce moment là, il est l’un des représentants des athlètes.

En 1991, il entre officiellement au sein de l’institution de Lausanne.

Il occupera alors plusieurs postes à responsabilité, comme l’indique son portrait officiel sur la page du CIO : « membre (1996-2000) de la Commission Exécutive puis vice-président (2000-2004) et réélu vice-président (2006-) ; Président des Commissions suivantes : évaluation pour les XIXes Jeux Olympiques d’hiver en 2002 (1994-1995), évaluation pour les Jeux de la XXVIIIe Olympiade en 2004 (1994-1997), juridique (2002-), sport et droit (2002-) ; membre des Commissions suivantes : athlètes (1981-1988), presse (1985-1988), marketing (1992-), juridique (1993-2001), collectionneurs olympiques (1994-1997), Mouvement Olympique (1996-1999), sport et droit (en tant que représentant des athlètes, 1995-2001), droits TV et nouveaux médias (2002-), suivi des réformes CIO 2000 (2002) ; groupe de travail énumération (2004) ; coordinateur du groupe de travail ‘Rôle du CIO’ de la Commission CIO 2000 (1999) ».

Parallèlement à son parcours olympique, Thomas Bach accède à la Présidence de la Chambre d’Appel du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) et devient l’un des spécialistes des questions de dopage.

Dans son pays, Thomas Bach est une personnalité reconnue. Outre ses responsabilités à la tête du DOSB, il fut membre du Conseil de surveillance du Comité d’Organisation de la Coupe du Monde de football 2006 et Président du Conseil d’Administration du Comité d’Organisation du Mondial féminin 2011.

L’avocat, âgé de 60 ans, a l’expérience nécessaire pour pouvoir prétendre à l’exercice de la Présidence olympique. Mais il possède aussi une autre qualité et non des moindres : polyglotte, il parle pas moins de cinq langues, parmi lesquelles le français.

L’Allemand, qui fait figure de grand favori, n’a donc pas attendu la date limite du dépôt des candidatures – 10 juin – pour annoncer la sienne.

L’entrée en lice de Thomas Bach pourrait indirectement pénaliser les deux candidatures européennes pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2020 : Madrid (Espagne) et Istanbul (Turquie).

En effet, les membres électeurs du CIO pourraient être tentés de ne pas accorder deux votes successifs à l’Europe, à savoir la Présidence de l’institution et l’Olympiade de 2020. De fait, Tokyo (Japon) pourrait bénéficier de cette annonce et décrocher la mise, le 07 septembre prochain.

L’élection du Président du CIO, qui succèdera alors au Belge Jacques Rogge, interviendra quant à elle, le 10 septembre.

Illustration : Portrait de Thomas Bach – Crédits DOSB

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.