JO 2020 : Un consortium turc remporte l’appel d’offres pour la construction du troisième aéroport d’Istanbul

Le consortium « Aéroports de Paris » (ADP) – via sa filiale turque TAV – a perdu l’appel d’offres pour la construction et l’exploitation du troisième aéroport d’Istanbul.

Tout comme le groupement allemand « Fraport AG », ADP a été écarté au profit d’un consortium local composé des entreprises Limak, Cengiz, Kolin, Ma-Pa et Kalyon.

Ces dernières ont en effet formulé une offre d’un montant colossal de 22,152 milliards d’euros avec la garantie d’exploitation portée à 25 ans.

Les autorités du pays font du développement des transports, une priorité pour les dix prochaines années, notamment dans le cadre de la candidature olympique d’Istanbul.

Aéroports d'Istanbul

Point faible des précédentes tentatives d’Istanbul et du dossier turc pour l’Euro 2016 de football, les transports sont en effet au cœur des préoccupations des pouvoirs publics avec des investissements de plusieurs milliards d’euros visant à la modernisation des infrastructures existantes et à l’aménagement de nouveaux équipements.

Le tunnel sous le Bosphore « Marmaray » et le troisième aéroport d’Istanbul, sont parmi les principaux projets en cours de réalisation.

Les autorités sont ainsi désireuses d’offrir à la population turque – dynamique et multiculturelle – et aux nombreux touristes présents, des conditions optimales tant au niveau de la qualité des infrastructures que des temps de parcours entre les différentes localités.

De fait, la capitale turque mise sur le futur complexe aéroportuaire, pour assoir son statut de ville mondiale, à cheval entre deux continents, l’Europe et l’Asie. A terme, le troisième aéroport stambouliote sera en mesure d’accueillir quelques 150 millions de voyageurs chaque année, soit la plus importante fréquentation au monde.

Illustration :
– Emplacements des deux aéroports actuels d’Istanbul : l’Aéroport International Atatürk – A – et l’Aéroport International Sabiha Gökçen – B – (Google Maps)

Laisser un commentaire