« Le sport, c’est bon pour la santé… et aussi pour l’économie »

Le magazine de la Région Languedoc-Roussillon, « L’accent du Sud », consacre ce mois-ci un article à l’impact économique du sport.

Selon une étude, les retombées économiques sur le territoire régional, se sont élevées à environ 42 millions d’euros pour l’année 2011 :

« Pour un euro investi par la Région dans les manifestations sportives, près de 50 euros sont réinjectés dans l’économie régionale. C’est la conclusion d’une étude sur l’impact économique des manifestations sportives soutenues par la Région.

Selon les résultats de cette étude réalisée sur l’année 2011, les 109 manifestations sportives recensées dans les départements concernés (Hérault, Gard, Aude, Pyrénées-Orientales, Lozère) ont rapporté 42 millions d’euros au tissu économique régional.

Des retombées largement supérieures au budget consacré par la Région à l’organisation d’événements sportifs. Cette enquête indique clairement que la course d’endurance équestre des 160 km de Florac, le semi-marathon Marvejols-Mende mais aussi le Critérium des Cévennes, le FISE (Festival International des Sports Extrêmes) à Montpellier, ou encore le défi wind de Gruissan, ont un impact économique certain en termes de nuitées (460 000 nuitées), de restauration (830 000 repas) et même d’emplois ».

Sport-Languedoc-Roussillon-2011

« Mesurer l’impact en termes de développement économique est nécessaire pour une meilleure prise en compte des manifestations sportives dans le développement du territoire » résume Joël Abati, conseiller régional délégué aux sports.

En chiffres, le sport en Languedoc-Roussillon, c’est :

– 109 manifestations soutenues par la Région (en 2011)

– 42 millions d’euros de retombées économiques

– 84 disciplines

– 604 320 licenciés

– 9 000 clubs

– 52 équipes en divisions nationales

– 679 sportifs de haut niveau

En matière d’infrastructures, une enquête menée par « L’Équipe Magazine » (22 décembre 2012) sur la base de « L’Atlas des équipements sportifs, Ministère des Sports et INSEE » (2011), place les départements du Languedoc-Roussillon parmi les mieux dotés de France.

Ainsi, les Pyrénées-Orientales et l’Aude possèdent entre 51 et 59 équipements pour 10 000 habitants. L’Hérault dispose de 31 à 42 équipements tandis que le Gard se situe entre 42 et 51 sites pour 10 000 habitants.

La palme revient au département rural de la Lozère qui est équipée de plus de 59 installations pour 10 000 habitants.

Selon cette enquête, la moyenne française était de 39,9 équipements pour l’année 2011.

Laisser un commentaire