Le CNOSF pose des conditions à une candidature française pour les Jeux Olympiques d’été 2024

Et si la France se portait candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 ?

La question est sur la table depuis déjà plusieurs années, mais une décision ne pourra être prise qu’après l’analyse de plusieurs facteurs, comme l’a indiqué Denis Masseglia, Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF).

Pour lui, « nous avons une ambition olympique mais il faut faire les choses dans l’ordre […]. Nous avons confié un audit à des experts indépendants pour analyser les échecs des candidatures françaises et les conditions à remplir pour qu’une future candidature soit couronnée de succès. Il faut en attendre les conclusions » qui devraient être rendues à la fin du mois de Mai.

Surtout, le Président du CNOSF a insisté sur la nécessité d’attendre la désignation de la Ville Hôte des JO 2020 avant de prendre une décision concernant une candidature tricolore. En effet, selon la règle tacite d’alternance des continents, la désignation d’une ville européenne rendrait caduque les chances françaises. Cinq villes sont candidates à l’organisation des Jeux 2020, notamment Madrid (Espagne), mais aussi Istanbul (Turquie) et Baku (Azerbaïdjan) qui pourraient, aux yeux du Comité International Olympique (CIO), être considérées comme des villes situées sur le continent européen.

Enfin, Denis Masseglia, a réaffirmé sa volonté de voir se concrétiser l’aménagement d’un véritable pôle sportif sur le territoire du Grand Paris. Ce pôle pourrait, éventuellement, être situé à proximité du futur Grand Stade de Rugby, voulu par la Fédération Française de Rugby (FFR) d’ici à 2017… date de désignation de la Ville Organisatrice des Jeux 2024. Deux sites sont encore en lice pour accueillir ce stade de 80 000 places : Thiais-Orly et Evry.

La FFR départagera les deux villes de la région parisienne courant Juin.

Laisser un commentaire