Dossier Thématique : La désignation des pays organisateurs des Mondiaux 2018-2022 de Football

La Fédération Internationale de Football (FIFA) désignera Jeudi 02 Décembre, le pays organisateur du Mondial 2018 et 2022.

Plusieurs nations sont candidates : L’Angleterre, la Russie et deux binômes à savoir, le Portugal et l’Espagne d’une part et la Belgique et les Pays-Bas d’autre part.

L’Angleterre qui pourrait faire figure de favorite avec une pratique footballistique importante et des stades de qualité, ne devrait toutefois pas être élu pays organisateur pour des motifs divers. Tout d’abord, des soupçons de corruption concernant la candidature Outre-Manche. Des journalistes se faisant passer pour des hommes d’affaires, avaient réussi à monnayer le soutien de membres de la FIFA en faveur de la candidature anglaise. La proximité de manifestations sportives d’envergure ensuite. La FIFA a récemment indiqué dans son rapport d’évaluation de la candidature, que « c’est une exigence de la Fifa qu’aucun autre événement sportif majeur ne soit organisé dans la ville hôte pendant la période du Mondial et le fait que le tournoi de Wimbledon ait lieu à Londres fin juin-début juillet pourrait avoir un impact sur l’attention portée par le public à la Coupe du monde ». Autrement dit, la proximité dans le temps et dans l’espace d’un autre évènement sportif pourrait faire perdre des parts de marché à la Coupe du Monde de la FIFA…

Pour 2018, la Russie tient la corde et pourrait organiser l’évènement. S’appuyant sur treize stades dont le Stade Olympique de Sotchi 2014, la Russie présente sa candidature autour de quatre pôles reliés entre eux par voie aérienne, routières ou ferroviaires.

La vidéo ci-dessous présente les stades du projet russe, la capacité de ces derniers et l’année d’inauguration.

Pour le Mondial 2022, la FIFA a recueilli sept candidatures à savoir : les binômes Belgique / Pays-Bas et Portugal / Espagne, l’Australie, la Corée du Sud, le Japon, le Qatar et les Etats-Unis.

Je me concentrerai sur ces deux dernières candidatures, qui sont à priori, deux gagnantes potentielles.

Le Qatar présente pour la première fois de son Histoire, sa candidature à l’organisation de la Coupe du Monde de Football. Le pays, situé dans la péninsule arabique, présente un projet audacieux et ambitieux. En effet, le Qatar prévoit l’utilisation des rayons solaires au bénéfice du confort des spectateurs et des joueurs. Comment ? En convertissant l’énergie solaire en électricité afin de produire une véritable climatisation à l’intérieur même des douze stades. La température locale étant particulièrement élevée (45° au moins), le comité de candidature a voulu jouer la prudence et l’innovation. Pour l’organisation des Jeux Olympiques d’été 2016, Doha, qui a un profil similaire au Qatar, avait, malgré un dossier technique de grande qualité, souffert des conditions météorologiques, cause principale de l’élimination du pays lors de la sélection des Villes Candidates.

Afin d’assurer la promotion du football et du sport en général, le Qatar souhaite démonter neuf des douze stades et envoyer les structures (sièges…) dans des pays en voie de développement. Seul le Doha Port Stadium serait entièrement démantelé après la Coupe du Monde. Concrètement, durant la compétition, les stades auraient une capacité d’au moins 40 000 places avant de revenir à une configuration plus modeste de l’ordre de 20 à 25 000 places.

La pièce maitresse de la candidature est le Lusail Iconic Stadium, hôte envisagé des matchs d’ouverture et de clôture (86 250 places).

Les Etats-Unis pour leur part, bénéficie du soutien de l’ancien Président Bill Clinton, ce qui démontre, une fois de plus, la place du sport dans la société actuelle. On se souvient d’ailleurs du déplacement, malheureux certes, de Barack et Michelle Obama, à Copenhague (Pays-Bas) à l’occasion de l’annonce par le Comité International Olympique (CIO) de la Ville Organisatrice des JO 2016. Chicago fut éliminée dès le premier tour de scrutin. 

La vidéo ci-dessous présente cinq des douze stades de la candidature du Qatar (2022) parmi lesquels, Al Gharafa Stadium, qui présente la modularité souhaitée par le comité de candidature et Al Rayyan, qui sera un stade unique au monde, avec une façade entièrement recouverte d’écrans géants pour suivre les matchs à l’extérieur du stade.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.