JO 2024 : Devant l’ANOC, la candidature de Budapest veut montrer qu’elle joue dans la cour des grandes

Ce mardi, les trois Villes Candidates à l’organisation des Jeux d’été de 2024 se retrouveront au Sheraton Convention Center afin de passer le premier oral officiel devant la Famille Olympique, et plus précisément devant les délégués des 206 Comités Nationaux Olympiques (CNO).

A cette occasion, chacune des candidates a préparé avec minutie sa présentation.

C’est le cas par exemple de la délégation de Paris 2024 qui a enchaîné les répétitions depuis son arrivée à Doha (Qatar), notamment au sein de l’Ambassade de France ou cette après-midi dans la grande salle des conventions. C’est également le cas pour les représentants de Budapest 2024.

« Sport & Société » a d’ailleurs eu l’opportunité de prendre le pouls de la candidature hongroise, moins de 24 heures avant le grand oral.

Visuel du Centre de tir-à-l’arc installé sur le parvis du Parlement de Hongrie (Crédits – Budapest 2024)

Visuel du Centre de tir-à-l’arc installé sur le parvis du Parlement de Hongrie (Crédits – Budapest 2024)

Demain, six intervenants se succèderont à la tribune afin de vanter les mérites et les atouts de Budapest 2024.

Comme indiqué plus tôt ces jours-ci, la candidature sera représentée par Alexandra Szalay-Bobrovniczky, Maire-Adjoint de Budapest ; Zsolt Borkai, ancien gymnaste et Président du Comité Olympique de Hongrie ; Balázs Fürjes, Président de Budapest 2024, récemment interview sur « Sport & Société » ; Attila Mizsér, Champion olympique de pentathlon moderne et Directeur des Sports et des Sites de Budapest 2024 ; Áron Szilágyi, escrimeur médaillé d’or aux Jeux de Londres 2012 et de Rio 2016 ; et Zsófia Arlóy, pongiste paralympique.

Élu membre du Comité International Olympique (CIO) en marge des Jeux de Rio 2016, le nageur Daniel Gyurta ne sera pas présent au Qatar et ce, pour des raisons médicales liées au transport.

Nul doute cependant qu’il sera intégré au dispositif de la candidature au cours des prochains mois.

Quoiqu’il en soit, et malgré cette absence, Budapest 2024 entend incarner un certain dynamisme, allant même jusqu’à estimer que sa candidature proposera les intervenants les plus jeunes.

Concernant sa présentation, la candidature hongroise n’envisage pas de surprise particulière, hormis une seule : Budapest 2024 est « la » surprise. Concrètement, la Ville Candidate se pose clairement en alternative face à deux villes qualifiées de « superbes » mais qui, in fine, n’auraient rien à prouver au Mouvement Olympique.

« Nous prenons un nouveau sentier, car la candidature constitue une étape importante pour le développement d’une ville moyenne qui a néanmoins la capacité d’être une ville globale et d’organiser les Jeux dans le cadre d’un festival au cœur même de la cité » estime ainsi Budapest 2024.

Il faut dire que la capitale hongroise présente un dispositif compact tout le long du Danube et de sites historiques comme la Place des Héros ou le parvis du Parlement. Ce dispositif, qui s’intègre au plan d’aménagement urbain « Budapest 2030 », est conçu spécifiquement pour l’échéance 2024.

A la question de savoir si Budapest retentera sa chance en cas d’échec, la réponse apportée a été limpide, démontrant la stratégie portée par la candidature de la « Perle du Danube » :

« 2024 est importante comme échéance, car elle convient parfaitement à la dynamique de croissance de la ville. C’est le moment parfait et idéal pour Budapest pour les dix années à venir ».

L’intégration du concept olympique au plan d’aménagement urbain répond par ailleurs à l’exigence d’héritage posé par le CIO au travers de l’Agenda 2020.

Sur les 33 sites envisagés pour les Jeux, 30 sont ainsi prêts ou planifiés et 3 seulement doivent être construits, comme ont pu le constater les Fédérations Internationales (FI), dont 66% ont d’ores et déjà visité les installations de la ville.

La rénovation du Puskas Stadion – qui servirait de cadre aux Cérémonies d’ouverture et de clôture – doit être achevée à l’été 2017 au moment où la ville accueillera les Championnats du Monde de Natation et quelques semaines avant le scrutin olympique de Lima (Pérou).

Une façon de montrer au monde, et encore davantage à la Famille Olympique, la capacité de la ville à livrer des infrastructures de qualité de nature à abriter les plus grands événements internationaux.

Le Vélodrome, qui doit être aménagé indépendamment de l’obtention ou non des JO 2024, sera aussi un élément fort du projet de Budapest 2024. Il s’agira en effet du seul équipement de ce type implanté en Europe Centrale.

De quoi stimuler l’intérêt des pays voisins – et par la même occasion les membres du CIO issus de ces territoires – pour la candidature hongroise. Ce lien avec les pays limitrophes n’est pas anodin, Budapest 2024 misant pleinement sur la connexion avec des villes emblématiques comme Prague (République Tchèque) ou Bratislava (Slovaquie) pour accroitre sa position touristique.

Cette dernière devrait en outre bénéficier de l’apport des grands événements sportifs qui se dérouleront dans les prochaines années à Budapest, Capitale Européenne du Sport en 2019.

En se posant ainsi comme une ville neuve pour le Mouvement Olympique – Budapest n’a jamais organisé les Jeux – la cité hongroise veut incarner la nouvelle ère souhaitée par le CIO après l’adoption de son Agenda 2020, et être le contre-exemple du « gigantisme » olympique qui a tant marqué et symbolisé quelques unes des dernières Olympiades.

Advertisements

JO 2024 : Budapest annonce la nomination de neuf Ambassadeurs

La candidature olympique et paralympique de Budapest (Hongrie) est bien décidée à ne pas laisser Los Angeles (États-Unis) et Paris (France) s’affronter dans un duel pour l’obtention des Jeux d’été de 2024.

Si la capitale hongroise occupe logiquement une place d’outsider, elle n’en demeure pas moins redoutable.

(Crédits - Budapest 2024)

(Crédits – Budapest 2024)

Ainsi, quelques jours après avoir annoncé le soutien de douze Partenaires, le Comité de Candidature de Budapest 2024 a annoncé avoir procédé à la nomination de neuf Ambassadeurs.

Ces derniers, issus de divers domaines de la société hongroise, seront les visages de la candidature à travers le monde et épauleront les sportifs hongrois dans le cadre de la promotion du projet olympique et paralympique.

« Notre ville propose une forte candidature avec un plan directeur qui transforme Budapest en un site unique pour les sports olympiques.

Nos Ambassadeurs nous aideront à raconter l’histoire captivante de Budapest, dans le pays et à travers le monde, en invitant chacun à y participer » a affirmé le Président de Budapest 2024, Balázs Fürjes.

Ce dernier – récemment interviewé ici-même – présidait une cérémonie officielle sur la barge inaugurée à la fin de l’été sur les berges du Danube.

(Crédits - Budapest 2024)

(Crédits – Budapest 2024)

Liste des neuf Ambassadeurs de Budapest 2024 :

  • János Csák : Économiste et sociologue ; ancien Ambassadeur à Londres,
  • Tamás Fellegi : Juriste et politologue ; ancien Ministre du Développement national,
  • György Habsburg : Journaliste politique ; ancien Président de la Croix-Rouge de Hongrie,
  • János Martonyi : Avocat et diplomate ; ancien Ministre des Affaires étrangères,
  • Christopher Mattheisen : Homme d’affaires et économiste ; Chef de Direction de « Magyar Telekom Plc »,
  • Andrea Rost : Chanteuse d’opéra et Citoyenne d’honneur de Budapest,
  • Attila Szalay-Berzeviczy : Homme d’affaires et économiste ; Directeur Général de « Raiffeisen Bank International AG » ; ancien coprésident de la Fédération d’escrime de Hongrie ; fondateur du Mouvement pour les Jeux Olympiques de Budapest (BOM) qui milite depuis 2005 pour une candidature aux JO,
  • Fruzsina Szép : Directrice du Festival « Lollapalooza Berlin » ; membre du Conseil d’administration de « Yourope European Festival Association »,
  • Sándor Zwack : Directeur de « Zwack Unicum ».

En complément de ces nominations, le Comité de Candidature a dévoilé une nouvelle vidéo promotionnelle.

Mettant une nouvelle fois en avant la dynamique de Budapest et la jeunesse hongroise, cette création – intitulée « Budapest nous connecte » – vise aussi à démontrer ce que le sport peut apporter à la société, tout en faisant le lien avec les notions d’héritage et de durabilité, priorités affichées par l’Agenda 2020 du Mouvement Olympique.

JO : La ville de Budapest misera-t-elle sur 2024 pour obtenir 2028 ?

La capitale de la Hongrie sera-t-elle sur les rangs dans la course à l’organisation des Jeux d’été de 2024 ? C’est en tous cas le souhait du Président du Comité Olympique Hongrois, Attila Szalay-Berzeviczy.

Selon lui, Budapest doit se porter candidate pour l’Olympiade 2024 et ce, afin d’élaborer un premier projet susceptible de devenir par la suite un dossier des plus solides, avec comme objectif, l’obtention des JO 2028.

Nouveau Centre Aquatique de Budapest - panorama

Cette stratégie n’est pas nouvelle pour la Hongrie, qui prépare activement l’organisation de grands événements sportifs, à l’image des Championnats du Monde de Natation en 2021.

Ainsi, avec un Complexe Aquatique entièrement rénové et répondant aux dernières normes internationales en vigueur, le pays pourra s’appuyer sur un équipement flambant neuf. Mais outre ce site, la Hongrie mise également sur le réaménagement du Ferenc-Puskas Stadion pour espérer convaincre les membres du Comité International Olympique (CIO).

En effet, soucieuse de s’affirmer sur la scène sportive européenne et internationale, la Hongrie devrait mettre en place un plan de rénovation de sa célèbre enceinte d’ici à 2017, afin de pouvoir accueillir un match de l’Euro 2020 de football mais aussi, pourquoi pas, les Cérémonies Olympiques en 2024.

La nouvelle installation de 65 000 places sera alors au cœur d’un ensemble sportif de premier plan, car en plus de la rénovation du stade Ferenc-Puskas et du Complexe Aquatique, Budapest devrait se doter de pistes d’athlétisme et d’un vélodrome pour un coût global estimé entre 250 et 300 millions d’euros.

Parc Budapest

La capitale hongroise, qui peut déjà compter sur la Papp Laszlo Sportarena (2 500 à 12 500 places) et sur le Syma Sport and Event Center, pourrait dès lors être une redoutable candidate pour obtenir le précieux sésame olympique.

L’année 2017, qui marquera l’achèvement des principales infrastructures sportives, sera aussi et surtout, l’année d’élection de la Ville Hôte des Jeux Olympiques de 2024.

Illustrations :
– Projet de rénovation du Complexe Aquatique de Dagaly Bath (Hungarian Ambiance)
– Vue satellite du Ferenc-Puskas Stadion (Google Map)