JO 2030 : Première réunion de la Commission Technique pour le projet espagnol

Confrontée à une opposition structurée, la candidature espagnole de Pyrénées-Barcelone 2030 a organisé la première réunion de sa Commission Technique, mardi 21 décembre. Une façon de montrer l’engagement et la détermination des parties au projet.

Première réunion de la Commission Technique pour la candidature Pyrénées-Barcelone 2030, mardi 21 décembre 2021 (Crédits – COE)

Désireux de marquer l’achèvement d’une année 2021 perçue comme une année de relance pour l’ambition olympique et paralympique du pays, le Comité Olympique Espagnol (COE) a récemment accueilli en ses murs, la première réunion de la Commission Technique pour la candidature aux Jeux d’hiver de 2030.

Mardi 21 décembre, le Président du COE, Alejandro Blanco, avait ainsi convié les artisans de ladite candidature pour structurer la gouvernance du projet et aborder les éléments-clés d’un concept reposant sur la réutilisation de sites hérités des Jeux d’été de Barcelone 1992 et sur la mobilisation des territoires pyrénéens.

De fait, outre la présence logique du Président du COE à la tête de la Commission Technique, d’autres responsables du Mouvement Olympique espagnol ont été nommés, à savoir Víctor Sánchez, Trésorier du COE ; Frank González, Président de la Fédération Royale Espagnole des Sports de Glace ; et May Peus, Président de la Fédération Royale Espagnole des Sports d’hiver.

Le Conseil Supérieur des Sports (CSD) apporte également quelques représentants au sein de la Commission Technique chargée de superviser l’installation de la candidature et du projet pour 2030. Victor Francos, Secrétaire Général du Ministère de la Culture et des Sports rejoint ainsi ladite Commission, tout comme Albert Soler, Directeur Général des Sports du CSD ; et María José Rienda, Olympienne, ancienne championne de ski alpin et ancienne Présidente du CSD.

Outre les autorités sportives, la Commission Technique comprendra aussi des représentants gouvernementaux.

Concrètement, Aleix Villatoro, Directeur du Conseil Catalan des Sports ; Ricard Font i Hereu, Secrétaire Général du Département de la Vice-Présidence et des Politiques Numériques et Territoriales ; et Manel Vila i Motlló, Conseiller en projets transversaux sont nommés au titre de leurs fonctions auprès du Gouvernement de Catalogne, tandis que José Ángel Hierro, Directeur du Bureau de Développement de la Ville de Jaca ; Carlos Lannes, Directeur Sportif de la Fédération Aragonaise des Sports d’hiver ; et Ricardo Aparicio, Chef de mission adjoint de l’équipe olympique espagnole lors des Jeux de Pékin 2008 et de Londres 2012, intègrent la Commission au nom du Gouvernement d’Aragon.

(Crédits – Pirineus-Barcelona)

Dans les mois qui viennent, la structuration du projet pyrénéen devrait encore s’intensifier.

A l’instar de la candidature de Salt Lake City (Utah, États-Unis), et sauf restriction supplémentaire due à la crise sanitaire, les acteurs du projet devraient notamment faire le déplacement jusqu’en Chine à l’occasion des Jeux d’hiver de Pékin 2022 afin de participer au Programme des Observateurs du Comité International Olympique (CIO).

Par la suite, une visite au siège de l’institution à Lausanne (Suisse) pourrait être programmée au cours de l’année 2022, tandis qu’une consultation populaire pourrait être établie dans les territoires espagnols susceptibles de recevoir les Jeux.

Laisser un commentaire