Tokyo 2020 : Vers une réduction du contingent d’athlètes pour les Cérémonies

Le cadre des Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux de Tokyo 2020 devrait être profondément remanié afin d’adapter l’événement au contexte sanitaire.

Vue intérieure du Stade Olympique de Tokyo (Crédits – Japan Sport Council)

A la fin du mois de décembre, le Comité d’Organisation des Jeux de Tokyo 2020 (TOCOG) avait annoncé la nomination d’une nouvelle équipe directionnelle chargée d’établir le déroulement des Cérémonies d’ouverture et de clôture qui participent traditionnellement au décorum des Jeux.

D’ici le 23 juillet 2021, date choisie par les organisateurs à la suite du report des Jeux d’une année consécutif à la crise sanitaire du Covid-19, d’autres changements devraient intervenir.

De fait, alors qu’une manifestation de grande ampleur – au moins similaire aux éditions passées – a longtemps été espérée au sein du Stade Olympique, le contexte actuel va contraindre le TOCOG à revoir ses plans. Cela se traduira probablement par une capacité d’accueil réduite dans l’enceinte conçue par l’architecte nippon Kengo Kuma pour recevoir jusqu’à 68 000 spectateurs dans les tribunes et plusieurs milliers d’athlètes et de figurants sur le terrain.

Selon les informations relayées cette semaine par « The Yomiuri Shimbun », les organisateurs pourraient d’ailleurs désormais tabler sur la venue de 6 000 athlètes pour la Cérémonie d’ouverture, soit près de moitié moins que le contingent global de participants aux Jeux (11 000 environ).

Avec un schéma ainsi repensé, l’événement répondrait à un double impératif de sobriété et de responsabilité au regard de la crise, en s’inscrivant de surcroît dans le cadre des mesures de simplification et d’optimisation des Jeux qui impacteront également le séjour des athlètes au sein du Village aménagé dans le secteur de la Baie de Tokyo.

Comme l’a fait savoir à ce sujet le Comité International Olympique (CIO) au mois de décembre dernier, il pourrait être demandé aux compétiteurs de rejoindre ledit Village cinq jours avant le début de leurs épreuves respectives et de quitter par la suite les lieux dans les deux jours qui suivront l’achèvement de ces mêmes épreuves.

Cela aurait pour conséquence directe d’abaisser le taux de remplissage du Village pour atténuer les interactions entre les athlètes et in fine, le risque de propagation de l’épidémie.

Vue d’une chambre au Village des Athlètes de Tokyo (Crédits – CIO / Greg Martin)

Dans les semaines qui viennent, le CIO va en tout cas poursuivre ses discussions avec les organisateurs nippons qui ont dévoilé il y a peu le montant du surcoût lié au report des Jeux.

L’institution de Lausanne (Suisse) va également maintenir le dialogue avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et un lien étroit avec les autorités sanitaires compétentes pour préparer au mieux la tenue des Jeux, en dépit de la crise sanitaire qui perdure et de la défiance aujourd’hui exprimée par une partie importante de la population.

En novembre 2020, au cours d’une visite au Village des Athlètes, le Président du CIO n’avait pas manqué de souligner l’importance du respect des gestes barrières et l’espoir d’un vaccin efficace, même si aucune obligation ne sera formulée à l’égard des compétiteurs :

Il y a un bon espace et il y aura là aussi de bonnes opportunités de distanciation sociale.

Le Comité d’Organisation prendra toutes les mesures de précaution nécessaires pour que les athlètes puissent se détendre et se sentir en sécurité ici dans le Village.

Le Président du CIO, Thomas Bach, en compagnie de la triple Championne Olympique de triathlon, Ueda Ai, de la joueuse de para-badminton, Satomi Sarina, et de l’escrimeur Chida Kenta, lors de sa visite du Village des Athlètes à Tokyo, le 17 novembre 2020 (Crédits – CIO / Greg Martin)

Thomas Bach avait au préalable profité de sa visite à Tokyo pour faire mention de l’engagement de l’institution à prendre en charge les coûts d’une campagne de vaccination à destination des participants aux Jeux.

Comme il l’avait alors exposé :

Nous voulons convaincre le plus de participants étrangers possibles d’accepter de se faire vacciner.

Si un vaccin est disponible, le CIO prendra en charge les coûts et alors nous pourrons coopérer avec les Comités Nationaux Olympiques, car nous considérons cet effort comme un respect de nos hôtes japonais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.