Extension de Roland Garros : « Un atout supplémentaire pour la candidature olympique de Paris » (Manuel Valls)

Assistant ce dimanche à la finale du simple Messieurs des Internationaux de France de tennis, le Premier Ministre, Manuel Valls, s’est exprimé au micro du journaliste Nelson Monfort, et est notamment revenu sur le feu vert gouvernemental concernant les travaux de modernisation du complexe de Roland Garros.

(Crédits - Portail du Gouvernement)
(Crédits – Portail du Gouvernement)

« Que l’on prenne en compte les aspirations de l’écologie, c’est tout à fait normal, mais avec le Président de la République, nous voulons que Paris continue à avoir ce grand tournoi qu’est Roland Garros.

Roland Garros et ce tournoi ont besoin de s’étendre, d’avoir un autre Court, de couvrir le Court principal. C’est important pour le tennis français et international. C’est important aussi pour faire la démonstration que Paris veut accueillir de grands événements et bien sûr, les Jeux Olympiques.

Ça y est, c’est fait, c’est signé et les travaux vont pouvoir avoir lieu très rapidement.

Ce projet est un atout supplémentaire pour la candidature olympique et avec la Maire de Paris, Anne Hidalgo, nous voulions cette extension pour le tennis bien sûr, mais aussi pour Paris et sa candidature. Il faut montrer au monde entier, notamment au Mouvement sportif, que Paris est prêt et aura les grands équipements nécessaires pour accueillir les Jeux » a indiqué le locataire de l’Hôtel Matignon.

Visuel du Court Central Philippe Chatrier rénové et équipé d'un toit rétractable (Crédits - FFT)
Visuel du Court Central Philippe Chatrier rénové et équipé d’un toit rétractable (Crédits – FFT)

Même si la configuration actuelle du stade de Roland Garros permet de répondre aux exigences du Comité International Olympique (CIO) – le site comprend notamment un Court de 15 000 places et deux Courts de respectivement 10 000 et 3 500 places – le message délivré cette semaine est en tous cas important.

Avec l’entrée en lice imminente de Paris dans la course aux anneaux olympiques, le monde sportif, à commencer par l’institution olympique de Lausanne (Suisse), va en effet regarder la France et analyser sa capacité à proposer des projets structurants pour le sport et pour le territoire.

Hier après-midi, le Président de la Fédération Internationale de Tennis, Francesco Ricci Bitti, a pu en prendre conscience et ce, même si son cœur balance davantage pour la candidature de la ville de Rome (Italie).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.