Coupe du Monde de football féminin 2019 : La France déposera son dossier le 30 octobre

Durant l’été dernier, la France a accueilli avec succès la Coupe du Monde féminine de rugby.

Succès sur le plan sportif avec les bonnes performances de l’équipe de France et l’affluence massive dans les stades, mais succès médiatique également avec une large couverture (France 4) et des audiences au rendez-vous.

football féminin

Aujourd’hui, et après avoir obtenu l’Euro de handball 2018, la France ambitionne d’accueillir un autre événement féminin de premier plan, à savoir la Coupe du Monde de football 2019.

« Le jeudi 30 octobre à Zürich (Suisse), Noël Le Graët remettra à Joseph Blatter, le Président de la FIFA, le dossier de candidature de la France à l’organisation de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019.

Il sera accompagné de Brigitte Henriques, secrétaire générale de la FFF, de Philippe Bergerôo et Windie Renard, respectivement sélectionneur et capitaine de l’équipe de France féminine ».

La France, quatrième nation au classement FIFA, veut profiter de cette candidature et de l’organisation éventuelle de l’événement pour promouvoir la pratique du football féminin.

En avril dernier, Noël Le Graët avait d’ailleurs souligné que l’Hexagone n’était « pas encore un grand pays de foot féminin. On veut passer de 40 000 licenciées il y a trois ans à 100 000. On en est à 71 000.

On pense qu’il faut 100 000 pour avoir une base solide. Mais on est encore une toute petite nation de foot féminin. Le pas à franchir pour passer de la quatrième place à la première est très important ».

Si la liste des différentes Villes Candidates sera prochainement dévoilée par la FFF, Paris a d’ores et déjà démontré son intérêt pour recevoir une partie des matchs du Mondial féminin au cœur du Stade Jean Bouin (20 000 places).

Par la voix de l’Adjoint aux Sports, Jean-François Martins, Paris a récemment fait savoir qu’elle était « prête à mettre tous ses atouts en jeu, pour que la France remporte ce défi et organise une grande fête autour du football féminin ».

Aux côtés de la France, quatre autres pays ont annoncé leur intention de déposer une candidature : la Corée du Sud, l’Afrique du Sud, l’Angleterre et enfin la Nouvelle-Zélande.

Le pays organisateur – qui sera désigné l’an prochain – succèdera au Canada qui accueillera l’événement du 06 juin au 05 juillet 2015.

Illustration : Crédits – FFR

Une pensée

  1. L’Angleterre et la Nouvelle-Zélande ont annoncé en juin dernier qu’elles ne seraient finalement pas candidates.

    La France a de très bonnes chances. Il faut savoir que le pays organisateur devra aussi se charger de la coupe du Monde féminine U20 en 2018.

    Pour ce qui est des villes candidates, je miserai sur Paris, Paris-SDF, Lyon, Nice, Lille et Bordeaux, avec peut-être Marseille et une autre ville.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.