Rio 2016 : « Plus aucune marge de manœuvre pour de nouveaux reports »

La Commission de Coordination des Jeux Olympiques de Rio 2016 a achevé ce vendredi, une visite de trois jours au Brésil.

Ce déplacement s’inscrivait dans le cadre du suivi des engagements des autorités locales et fédérales ainsi que des travaux sur les sites qui accueilleront l’événement sportif dans un peu plus de deux ans.

La visite de la Commission, présidée par Nawal El Moutawakel, a été l’occasion de rappeler l’impératif des délais de livraison des infrastructures des quartiers de Barra et Deodoro.

Nawal El Moutawakel - Carlos Nuzman - Rio 2016

Ainsi, la Commission a fait savoir que toutes les parties prenantes au projet olympique devaient désormais réaliser « un effort constant et concerté pour assurer le succès de l’organisation de ces Jeux et un bon héritage ».

Il faut dire que les défis sont immenses pour les organisateurs et que de nombreux chantiers olympiques n’ont toujours pas débuté.

Malgré ce bémol, la Commission a tenu à saluer l’engagement des autorités politiques ainsi que du Comité d’Organisation (COJO), notamment pour « la finalisation du plan directeur des sites, la validation du budget pour la totalité du cycle de vie du COJO et le regroupement des initiatives prises en charge par le chef de cabinet de la Présidente Dilma Rousseff, Aloizio Mercadante ».

Commission de Coordination Rio 2016 - mars 2013 - Parc Olympique de Barra

La prochaine étape majeur du processus d’organisation des JO interviendra le 27 mars.

Ce jour-là, une réunion entre les autorités fédérales et les parties prenantes au projet olympique, se tiendra à Brasilia et devra permettre de clarifier certains points encore mal définis comme par exemple le mode de financement de certains sites.

Pour la Commission de Coordination, cette réunion doit avoir pour objectif « d’empêcher tout nouveau retard dans la mise en œuvre du plan olympique » car selon elle, « il n’y a désormais plus aucune marge de manœuvre pour de nouveaux reports ».

6th COCOM.MakeOf18.03.2014. Sede Rio2016.

Selon les prévisions de la Commission de Coordination et du Comité d’Organisation, si les installations sont livrées en temps et en heure et si l’organisation est à la hauteur de l’enjeu, l’héritage de Rio 2016 pourrait être considérable.

Ainsi, « l’usage des transports publics devrait largement augmenter pour atteindre 60% d’ici à 2016, contre 12% aujourd’hui ; le traitement des eaux usées autour de la baie de Guanabara sera multiplié par sept d’ici à 2015 ; un million d’habitants auront la possibilité de bénéficier d’une formation linguistique grâce aux Jeux ; 75 nouveaux hôtels devraient être construits avec la création concomitante d’environ 11 000 emplois ».

La Commission de Coordination des JO de Rio 2016 se rendra à nouveau sur les sites olympiques en septembre 2014.

Illustrations : Crédits – Rio 2016 / Alex Ferro
– Nawal El Moutawakel, Présidente de la Commission de Coordination et Carlos Nuzman, Président du Comité d’Organisation des Jeux de Rio 2016
– Carlos Nuzman, Nawel El Moutawakel, Gilbert Felli, Directeur exécutif des Jeux Olympiques et Eduardo Paes, Maire de Rio, sur le chantier du Parc Olympique de Barra
– Réunion de la Commission de Coordination de Rio 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.