Jour J pour la désignation du pays organisateur de la Ryder Cup 2018

La France saura ce Mardi à 13h, si elle est désignée terre d’accueil de la Ryder Cup 2018.

Il y a quelques mois, j’avais déjà évoqué la candidature de la France à la plus prestigieuse compétition de golf au monde, qui se déroule tous les deux ans entre les Européens et les Américains.

La dernière édition a eut lieu au Pays de Galle (2010). Les prochaines se dérouleront dans l’Etat de l’Illinois aux Etats-Unis (2012), en Ecosse (2014) et dans l’Etat du Minnesota en 2016. 

Pour l’édition 2018, cinq pays européens sont candidats : la France donc, mais aussi l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne et le Portugal.

Comment va se dérouler le vote du pays organisateur ? Le jury de l’European Tour est composé de 24 membres comprenant deux tiers de joueurs.

Depuis le début du processus décisionnel, entâmé par la France fin 2009, l’Hexagone fait figure de favori et a, à cet égard de nombreux atouts par rapport à ses concurrents.

Ainsi, la France possède déjà un parcours, le réputé Golf National de Guyancourt (Yvelines) proche de Versailles, et compte quelques 400 000 licenciés. 

La candidature française est portée par la Fédération Française de Golf là où les autres projets sont d’initiatives privées. Pour convaincre les membres votants de l’European Tour, la Fédération Française s’est d’ailleurs engagé à construire 100 structures sur l’ensemble du territoire dont une dizaine d’ici la fin 2011. 

Le projet bénéficie en outre du soutien de tous les acteurs publics (Etat-Région-Département) et d’acteurs privés.

Pour rappelé le soutien sans faille de l’Etat, la Ministre des Sports Chantal Jouanno, a notamment indiqué hier sur RMC que l’organisation de la Ryder Cup 2018 « fait partie des trois événements que l’on a identifié comme absolument prioritaire pour la France parce qu’il y a un gros potentiel du développement du golf, parce que c’est un bon outil du rayonnement du pays et parce que le golf peut se démocratiser et se démocratise en ce moment ».

Pour l’heure, sur les trois événements, la France en a décroché un : l’Euro 2016 de Football. Pour le second, il s’agit de l’organisation par Annecy des JO d’hiver 2018 (réponse le 06 Juillet).

La France mise enfin sur son slogan « Passion, prestige, panache » et propose par exemple l’organisation des soirées de gala dans la Galerie des Glaces du Château de Versailles. Pour le prestige, on ne peut faire mieux ! 

Toutefois, bien que les Pays-Bas semblent à la traine et que l’Allemagne souffre du manque de soutien de l’Etat Fédéral et du Land, les deux autres concurrents dans la course à la Ryder Cup – l’Espagne et le Portugal – semblent en mesure de venir jouer les trouble-fêtes et de ravir à la France, l’organisation de l’événement.

Il faut dire que les atouts des deux pays résident principalement dans l’approche immobilière avec d’importants intérêts britanniques… L’Espagne pourrait aussi être indirectement mise en avant du fait de la disparition de Severiano Ballesteros, le 07 Mai dernier, légende du Golf et artisan de la première victoire européenne lors de la Ryder Cup 1985.

Dans la dernière ligne droite, la France pourrait aussi être pénalisée du fait de l’absence de grands joueurs tricolores sur le circuit international. 

Quoiqu’il en soit, la compétition pourra offrir des retombées majeures pour le pays organisateur, supérieures à 200 millions d’euros. La dernière édition fut suivie par 1,5 milliard de téléspectateurs, plaçant de fait, la Ryder Cup dans le cercle restreint des événements à audience planétaire derrière les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football. 

Laisser un commentaire