Poursuite des travaux sur le site des 11e Jeux Africains

En 2015, Brazaville (Congo), abritera les 11e Jeux Africains. Cinquante ans après avoir accueilli la première édition de cet événement continental, le Congo hébergera une nouvelle fois plusieurs milliers d’athlètes.

Pour y parvenir, la capitale s’est engagée dans un projet urbain sans précédent – près de 1km² à Kintélé – qui mobilise depuis quelques mois, plus de 6 000 ouvriers.

Pour le Ministre chargé de l’aménagement du territoire, Jean-Jacques Bouya, « l’objectif est d’abriter un événement, les 11e Jeux Africains, pour lesquels on ne peut pas repousser les dates.

Les délais seront tenus. Il faut dire que le travail est important ».

Complexe sportif de Kintélé

En effet, plusieurs installations d’envergure doivent être édifiées. Outre un Stade de 60 000 places avec tribunes couvertes, le Congo a prévu la construction d’un Centre Aquatique de 2 000 places, de même qu’un Palais des Sports de près de 10 200 sièges. Ce dernier pourra accueillir des manifestations sportives variées pendant et après les Jeux (basketball, volleyball, tennis…).

Un Village des Athlètes, pouvant héberger 8 000 personnes, doit également sortir de terre d’ici à 2015, ainsi qu’un Centre des Médias et un Palais des Expositions et une zone commerciale.

Comme l’a rappelé le Ministre, en marge d’une visite officielle, « c’est une ville importante qui se réalise ici. C’est un travail de grande ampleur et nous sommes décidés à tenir les délais. […]

Les gens travaillent avec ardeur […]. C’est impressionnant, il y a même quelques tribunes qui sont déjà terminées en gros œuvre », six à sept mois après le début effectif des travaux.

Stade de Kintélé - vue extérieure

Ces derniers, réalisés par la société chinoise China Stade Construction Engineering Corporation (CSCEC), sont estimés à 300 milliards de francs CFA soit près de 460 millions d’euros.

Un reportage de la télévision congolaise a récemment mentionné le fait que le pourcentage d’exécution des travaux était de 24 à 32% selon les sites.

Illustrations :
– Vue d’ensemble du projet de complexe sportif (Crédits – Diables Rouges Congo)
– Vue extérieure du Stade principal de Kintélé (Crédits – Congo Site)
Advertisements