Pékin 2022 : Le CIO valide 17 candidatures à la Commission des Athlètes

La Commission Exécutive du Comité International Olympique (CIO) a entériné ce samedi, une liste de 17 athlètes candidats déclarés à l’un des deux sièges à pourvoir au sein de la Commission des Athlètes, lors de l’élection qui se tiendra en marge des Jeux d’hiver de Pékin 2022.

Les anneaux olympiques devant la Maison Olympique à Lausanne (Crédits – CIO / Christophe Moratal)

Jamais jusqu’à présent le CIO n’avait enregistré un aussi grand nombre de candidats à l’élection à la Commission des Athlètes pour une édition des Jeux Olympiques d’hiver.

Du 27 janvier – jour de l’ouverture des Villages Olympiques – au 16 février 2022, pas moins de 17 candidats seront ainsi départagés au cours d’un scrutin ouvert à l’ensemble des athlètes participants aux Jeux de Pékin 2022.

Si le nombre de candidatures est un record, deux postes seulement seront à pourvoir, les futurs athlètes élus étant appelés à remplacer Hayley Winckenheiser (Canada), dont le mandat s’achève à l’issue des Jeux de Pékin 2022, et Ole Einar Bjørndalen (Norvège), dont le siège est vacant depuis sa démission actée en 2016.

Dans le détail, dix femmes et sept hommes, issus de six sports et originaires des cinq continents sont en lice, parmi lesquels le quintuple Champion Olympique de biathlon, aujourd’hui retiré des pistes, mais toujours actif pour la promotion des valeurs du sport et de l’Olympisme, le Français Martin Fourcade.

Martin Fourcade lors des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (Crédits – CNOSF / KMSP)

En cas d’élection, ce dernier – Président de la Commission des Athlètes de Paris 2024 – succéderait d’une certaine manière à Tony Estanguet et offrirait à nouveau un troisième fauteuil pour le camp tricolore au sein de la Session du CIO, les membres de la Commission des Athlètes étant de facto membres de l’organe suprême de l’institution olympique.

Élu à l’occasion des Jeux de Londres 2012, le triple Champion Olympique de canoë-kayak, devenu depuis 2017, Président du Comité d’Organisation des JO 2024, a en effet quitté ses fonctions au sein du CIO cet été, après avoir bénéficié d’une légère rallonge à son mandat de huit années, conséquence du report d’un an des Jeux de Tokyo 2020.

Désigné par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) dès le mois de septembre 2019 – après une primaire organisée face au perchiste Renaud Lavillenie – Martin Fourcade pourrait dès lors siéger à la Session aux côtés de Guy Drut et de Jean-Christophe Rolland, respectivement membres du CIO depuis 1996 et 2017.

Un autre Français, Jean-Claude Killy, lui-aussi légende de son sport, est quant à lui membre honoraire du CIO depuis 2014 après avoir, notamment, présidé la Commission de Coordination des Jeux Olympiques d’hiver de Turin 2006, puis la Commission de Coordination des Jeux de Sotchi 2014.

(Crédits – Beijing 2022)

Liste des athlètes candidats à l’élection à la Commission des Athlètes du CIO aux Jeux de Pékin 2022 :

  • Seun ADIGUN (Nigeria) : Participation aux Jeux de Londres 2012 (Athlétisme) et de PyeongChang 2018 (Bobsleigh) ;
  • Nathan Ikon CRUMPTON (Samoa Américaines) : Participation aux Jeux de Tokyo 2020 (Athlétisme) et en quête d’une qualification pour les Jeux de Pékin 2022 (Skeleton) ;
  • Jernej DAMJAN (Slovénie) : Participation aux Jeux de Turin 2006, Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Saut à ski) ;
  • Adam EDELMAN (Israël) : Participation aux Jeux de PyeongChang 2018 (Bobsleigh) ;
  • Martin FOURCADE (France) : Participation aux Jeux de Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Biathlon), Champion Olympique en 2014 (2 titres) et 2018 (3), médaillé d’argent en 2010 et 2014 ;
  • Frida HANSDOTTER (Suède) : Participation aux Jeux de Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Ski alpin), Championne Olympique en 2018 ;
  • Shiva KESHAVAN (Inde) : Participation aux Jeux de Nagano 1998, Salt Lake City 2002, Turin 2006, Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Luge) ;
  • Te-An LIEN (Taipei) : Participation aux Jeux de Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Luge) ;
  • Jacqueline MOURAO (Brésil) : Participation aux Jeux d’Athènes 2004, Pékin 2008 et Tokyo 2020 (Cyclisme), ainsi qu’aux Jeux de Turin 2006, Vancouver 2010, PyeongChang 2018 (Ski de fond) et Sotchi 2014 (Biathlon) ;
  • Maria NTANOU (Grèce) : Participation aux Jeux de Vancouver 2010 et PyeongChang 2018 (Ski de fond) ;
  • Mathilde Amivi PETITJEAN (Togo) : Participation aux Jeux de Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Ski de fond) ;
  • Eva SAMKOVA (République Tchèque) : Participation aux Jeux de Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Snowboard), Championne Olympique en 2014 et médaillée de bronze en 2018 ;
  • Florence SCHELLING (Suisse) : Participation aux Jeux de Turin 2006, Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Hockey-sur-glace), médaillée de bronze en 2014 ;
  • Oluseyi SMITH (Canada) : Participation aux Jeux de Londres 2012 (Athlétisme) et de PyeongChang 2018 (Bobsleigh) ;
  • Dalia SOBERANIS (Guatemala) : En quête d’une qualification aux Jeux de Pékin 2022 (Patinage de vitesse) ;
  • Raluca STRAMATURARU (Roumanie) : Participation aux Jeux de Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Luge) ;
  • Ireen WÜST (Pays-Bas) : Participation aux Jeux de Turin 2006, Vancouver 2010, Sotchi 2014 et PyeongChang 2018 (Patinage de vitesse), Championne Olympique en 2006, 2010, 2014 (2 titres) et 2018, médaillée d’argent en 2014 (3) et en 2018 (2) et médaillée de bronze en 2006.

Il est à noter que parmi les 17 prétendants en course, et hormis bien sûr Martin Fourcade, sept candidats parlent le Français, à savoir Nathan Ikon Crumpton, Shiva Keshavan, Jacqueline Mourao, Maria Ntanou, Mathilde Amivi Petitjean, Florence Schelling et Oluseyi Smith.

Une donnée non-négligeable lorsque l’on sait que la « Langue de Molière » demeure la langue historique du Mouvement Olympique et ce, malgré l’omniprésence de l’Anglais.

Laisser un commentaire