Brisbane 2032 : Le CIO annonce la composition de la Commission de Coordination

Un peu plus de deux mois après la désignation de Brisbane comme Hôte des Jeux d’été de 2032, le Comité International Olympique (CIO) a dévoilé aujourd’hui la composition de la Commission de Coordination chargée de superviser les préparatifs australiens. Les femmes y sont majoritaires, et un Français a été nommé membre, en la personne de Jean-Christophe Rolland.

Kirsty Coventry à la tribune de la Session du CIO réunie à Lima, Pérou, le 14 septembre 2017 (Crédits – IOC / Greg Martin)

Comme pour illustrer les changements opérés dans la gouvernance olympique au cours des années écoulées et afin de marquer la détermination de l’institution de Lausanne (Suisse) à tendre vers la parité, 60% des membres de la Commission de Coordination de Brisbane 2032 seront des femmes, parmi lesquelles Kirsty Coventry nommée Présidente de ladite Commission.

Originaire du Zimbabwe, l’ancienne nageuse âgée de 38 ans dispose de l’un des plus beaux palmarès de son sport et d’une reconnaissance de ses pairs.

Ayant participé à cinq Olympiades entre l’édition de Sydney 2000 et celle de Rio 2016, Kirsty Coventry a ainsi glané pas moins de sept médailles olympiques, dont deux titres sur 200 mètres dos à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008.

Au-delà des exploits sous le drapeau des Jeux, la carrière de cette spécialiste du dos et du quatre nages s’est aussi forgée au travers de performances mondiales, avec huit médailles en Championnats du Monde en grand bassin entre 2005 et 2010, et cinq breloques remportées lors de Championnats du Monde en petit bassin.

Par la suite, en engageant une reconversion progressive en dehors des piscines, celle qui est Licenciée de gestion en hôtellerie et restauration, option commerce, de l’Université d’Auburn (États-Unis), a fait le choix de s’investir dans les organisations sportives de son pays, devenant successivement membre du Comité National Olympique du Zimbabwe dès 2013, puis Vice-Présidente du CNO entre 2017 et 2018. En parallèle, Kirsty Coventry a aussi rejoint les rangs d’instances internationales, notamment en qualité de Représentante des athlètes au sein de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) depuis 2012, Vice-Présidente de la Fédération Internationale de Surf (FISA) depuis 2016, et membre du Comité des Athlètes de la Fédération Internationale de Natation (FINA) depuis 2017.

Cet engagement au service du sport a trouvé un écho supplémentaire en 2018, année durant laquelle Kirsty Coventry a été nommée Ministre des Sports du Zimbabwe.

Fondatrice de la KCA Swim Academy qui promeut l’apprentissage de la natation auprès du jeune public, elle a également co-fondé HEROES, organisation à but non lucratif qui, là-encore, vise à valoriser les compétences des plus jeunes, en particulier dans les zones défavorisées.

Kirsty Coventry, aux côtés de Tony Estanguet, Jacques Rogge – ancien Président du CIO, décédé en août 2021 -, Danka Bartekova et James Tomkins, le 03 juillet 2013 (Crédits – IOC / R. Juilliart)

En accompagnement de ce parcours sportif et professionnel de premier importance, la retraitée des bassins s’est peu à peu ouverte les portes des arcanes olympiques, intégrant l’institution en 2013, avant de gravir les divers échelons.

De fait, membre de la Commission des Athlètes depuis cette année-là – avec une période à la tête de ladite Commission de 2018 à 2021 – Kirsty Coventry a pu siéger trois années durant au sein de la Commission Exécutive, tout en étant présente dans d’autres Commissions, comme la Commission de la Solidarité Olympique depuis 2014, celle dédiée à la Chaîne Olympique (2015-2018), ou encore celle en charge des Affaires publiques et du développement social par le sport (2016-2018).

L’arrivée aujourd’hui à la présidence de la Commission de Coordination des Jeux de Brisbane 2032 peut légitimement être perçue comme une consécration pour Kirsty Coventry qui préside aussi la Commission de Coordination des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026, et qui fut jusqu’à cette année, membre de la Commission de Coordination des Jeux de Tokyo 2020.

Toujours auprès des Villes, elle a parallèlement pu accroître son expérience, exerçant les fonctions de membre de la Commission d’évaluation des Villes Candidates aux Jeux de 2024 et celle consacrée à l’évaluation des candidatures aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2022.

(Crédits – Australian Olympic Committee)

Pour épauler la leader Zimbabwéenne dans sa nouvelle mission, le CIO a voulu allier l’expérience à la jeunesse, avec une moyenne d’âge de 48 ans et la volonté de mettre en avant des membres de l’institution récemment élus :

  • Anita DEFRANTZ (États-Unis), Vice-Présidente, membre du CIO depuis 1986,
  • La Princesse Reema Bandar AL-SAUD (Arabie Saoudite, 2020),
  • William Frederick BLICK (Ouganda, 2018),
  • Mikaela COJUANGCO JAWORSKI (Philippines, 2013),
  • Andrew PARSONS (Brésil, 2018), Président du Comité International Paralympique (IPC),
  • Federica PELLEGRINI (Italie, 2021),
  • Camilo PEREZ LOPEZ MOREIRA (Paraguay, 2018),
  • Auvita RAPILLA (Papouasie-Nouvelle-Guinée, 2016),
  • Jean-Christophe ROLLAND (France, 2017), Président de World Rowing, ex-Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron,
  • Baklai TEMENGIL (Palaos, 2017).

Au cours des onze prochaines années, d’autres membres pourraient intégrer la Commission de Coordination, notamment en provenance de Fédérations Internationales et de Comités Nationaux Olympiques.

Il est à noter enfin que la recherche d’une transition la plus adéquate possible entre les différentes échéances à venir a sans doute aussi guidé le choix des personnalités annoncées ce jour, puisque cinq d’entre elles siègent déjà dans la Commission de Coordination des Jeux de Paris 2024 (2) et dans la Commission de Coordination des Jeux de Los Angeles 2028 (3).

Laisser un commentaire