Janet Evans, une Olympienne toujours au service des Jeux

Quintuple médaillée olympique en natation, désormais Présidente de la Commission des Athlètes de Los Angeles 2028, Janet Evans est depuis plusieurs années maintenant, une personnalité incontournable du Comité d’Organisation des JO 2028.

Vingt-cinq ans après la tenue des derniers Jeux d’été sur le sol américain (Atlanta 1996), et moins de sept ans avant l’accueil de l’édition californienne, la troisième de l’histoire, l’ancienne nageuse a accepté de répondre aux questions de « Sport & Société », entre souvenirs et projection vers l’avenir.

Janet Evans, avec la torche olympique des Jeux de 1996, les derniers JO d’été à avoir eu lieu sur le sol des États-Unis (Crédits – Janet Evans / Page officielle Twitter)
  • Il y a 25 ans, presque jour pour jour, vous étiez la dernière relayeuse de la flamme olympique, juste avant de transmettre le flambeau à Mohammed Ali. Quel souvenir gardez-vous de ce moment précis et de votre première rencontre avec cette légende du sport ?

Quel moment unique dans une vie ! J’ai passé beaucoup de temps à réfléchir sur cet instant et sur le légendaire Mohammed Ali, et je m’en inspire encore aujourd’hui.

Je n’avais aucune idée que je passais la main à Mohammed Ali jusqu’à la veille de la Cérémonie d’ouverture, et cela a rendu un moment déjà éprouvant pour les nerfs d’autant plus intense. Mais le voir attendre, là-haut près de la vasque, avec tout l’héritage qu’il incarnait, est un souvenir que je n’oublierai jamais.

Et c’est pourquoi c’est un tel rêve pour moi, personnellement, que les Jeux reviennent aux États-Unis, à Los Angeles en 2028, où nous aurons l’opportunité de faire vivre d’autres souvenirs inoubliables à la prochaine génération d’athlètes et de fans.

  • L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire du Covid-19 et par des phases de confinement partout dans le monde. Aujourd’hui, quel regard portez-vous sur ces derniers mois qui ont été si particuliers pour chacun d’entre nous ? Quelle leçon retenez-vous de cette période ?

Nous avons beaucoup appris, et ce qui me vient à l’esprit avec les Jeux Olympiques de Tokyo et les Jeux Paralympiques en cours, c’est notre capacité collective à nous adapter et à pivoter pour offrir des Jeux sûrs, une capacité collective associée à la résilience des athlètes face à des circonstances vraiment difficiles.

Ce que nous avons surtout appris, c’est à quel point il est important de se préparer à tout ce qui est envisageable, et de s’attendre aussi à l’inattendu.

Restez à l’écoute !

Nous espérons pouvoir dévoiler plus d’éléments concernant la planification de nos Jeux, dès l’an prochain, en 2022, et prévoyons d’intégrer à la fois le SoFi Stadium et le Los Angeles Memorial Coliseum pour les Cérémonies d’ouverture et de clôture.

Nous avons lancé la Commission des Athlètes de LA 2028 cet été afin d’élargir notre horizon et de rassembler une collection de voix d’athlètes pour aider à façonner les Jeux de 2028.

La Commission comprend neuf Paralympiens et neuf Olympiens, et vise à apporter des idées et des perspectives essentielles pour créer les conditions d’une expérience inclusive, innovante et transparente pour tous les athlètes qui participeront aux Jeux de LA 2028. Avant les Jeux, la Commission aura un rôle de conseillère stratégique sur l’ensemble des thèmes, du logement aux repas, en passant par les services de santé et la gestion de la transition de carrière des sportifs.

Nous ne faisons que commencer notre action. Notre premier rendez-vous aura lieu fin septembre, et j’ai déjà hâte !

  • Le Comité International Olympique (CIO) a désigné Brisbane comme hôte des Jeux de 2032, autrement dit, ceux qui succéderont à l’édition de LA 2028. Que pensez-vous de ce choix, vous qui gardez un souvenir de trois médailles – deux en or – remportées là-bas lors des Championnats Pan-Pacifiques en 1987 ?

Nous sommes ravis de cette désignation, et nous leur souhaitons bonne chance au moment où ils commencent leur planification.

Nous sommes impatients de pouvoir partager nos principales leçons et nos meilleures pratiques alors que nous continuons pour notre part de planifier les Jeux de 2028.

Laisser un commentaire