Paris 2024 : Reprise des travaux sur le site du Village des Médias

Après la suspension en référé des travaux du Village des Médias, en avril dernier, la Cour Administrative d’Appel de Paris a récemment rejeté les deux recours déposés contre le projet, ce qui a conduit à une reprise des opérations sur le site de Seine-Saint-Denis.

Visuel du secteur « Aire des Vents » (Crédits – Sogeprom / Demathieu & Bard Immobilier : Architectes coordonnateurs : Hardel Lebihan (A), MGAU (B-C) ; Architectes : Bourbouze Graindorge, Bathilde Millet, Bartolo Contré, ITAR, NRA ; Paysagistes : D’Ici Là, Sébastien SOSSON)

A trois ans de l’ouverture des Jeux d’été de Paris 2024, l’un des chantiers-phares menés sous l’égide de la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) a pu reprendre après une suspension au printemps dernier.

En effet, suite à la décision de rejet de deux recours formulés à l’encontre du projet de Village des Médias prononcée par la Cour Administrative d’Appel de Paris, jeudi 08 juillet, les travaux ont à nouveau pu s’enclencher dès le 19 juillet sur le secteur de l’Aire des Vents.

Outre les opérations de terrassement et de préparation des terrains, les travaux vont notamment porter durant le mois d’août sur des raccordements au niveau des réseaux de télécommunication, avec un impact sur la circulation automobile, via la RD 50 et la RD 114 jouxtant le secteur concerné.

Plans des travaux en cours en juillet et août 2021 à proximité du secteur Aire des Vents (Crédits – SOLIDEO)

Avec la reprise du chantier, la SOLIDEO et les acteurs publics engagés dans le projet espèrent désormais pouvoir assurer la construction des bâtiments et les aménagements paysagers parallèles d’ici l’été 2024.

Pour rappel, plusieurs centaines de logements doivent être créés sur place dans l’optique d’accueillir une partie des journalistes – 2 000 – qui couvriront l’événement olympique et paralympique cette année-là.

Cette phase de construction – portant sur les lots A et D – constituera l’un des pivots du futur écoquartier qui émergera après les Jeux, sachant qu’une deuxième phase d’aménagement doit être entreprise après la clôture de l’événement, soit sur les lots B et C, avec à la clé, plusieurs centaines de nouveaux logements supplémentaires.

A terme, l’Aire des Vents et Plateau disposeront d’un total cumulé de quelques 1 300 logements, parmi lesquels 395 logements familiaux et 236 logements en résidence gérée, notamment pour les seniors et les personnes à mobilité réduite.

Ce double chantier – qui comportera aussi l’installation de commerces, restaurants, bureaux et services en rez-de-chaussée des futurs immeubles – se complétera par l’aménagement limitrophe d’un nouveau gymnase et d’un groupe scolaire.

Le projet du Village des Médias entraînera par ailleurs une requalification des espaces proches du Parc Georges Valbon, avec en particulier la dépollution du Terrain des Essences, où s’installera le temps des Jeux le stand de tir sportif.

Visuel du cluster de Dugny – Le Bourget avec, au premier plan, le Centre des Médias installé au sein du Parc des Expositions du Bourget, et au second plan, le mur d’escalade sur la droite et le stand de tir sportif (Crédits – Paris 2024)

Mais en dépit de l’aménagement en cours du cluster de Dugny – Le Bourget, la question des transports pourrait in fine venir impacter pour partie l’usage même du Village durant les Jeux. Déjà l’an passé, le maintien en l’état dudit cluster avait été sujet à polémiques.

De fait, la récente officialisation – redoutée – de retards dans la livraison des nouvelles lignes du Grand Paris Express pourrait amener les organisateurs des JO 2024 à revoir leur plan concernant l’implantation du Centre des Médias, sachant que la problématique s’entend aussi en ce qui concerne l’acheminement des spectateurs jusqu’au stand de tir et au futur mur d’escalade.

Jusqu’alors prévu au sein du Parc des Expositions du Bourget, le Centre des Médias pourrait dès lors être scindé dans le but de transférer une partie du dispositif dans la capitale.

Laisser un commentaire